Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

En images : une voiture en feu percute la foule place Tiananmen

© Twitter | Le véhicule en feu devant l'entrée de la Cité interdite

Vidéo par Philomène REMY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/10/2013

Cinq personnes sont mortes lundi, sur la place Tiananmen de Pékin, après qu’un véhicule a percuté une foule de touristes et pris feu. Au moins 38 personnes ont par ailleurs été blessées.

Cinq personnes, dont une touriste des Philippines, sont mortes et 38 autres ont été blessées, lundi 28 octobre, sur la place Tiananmen à Pékin, après qu’un véhicule en feu a percuté plusieurs touristes, a rapporté l'agence Chine nouvelle.

"Le conducteur de la jeep et deux passagers ont trouvé la mort", a indiqué l'agence officielle de presse. Sur un compte officiel de micro-blogging, la police chinoise a précisé que la voiture a quitté la chaussée sur la partie nord de la place, a franchi les barrières de sécurité puis pris feu.

Une foule rassemblée devant le véhicule en feu. © Twitter

Censure

Des photographies mises en ligne - et très vite effacées par les services de la censure - ont montré un véhicule en feu surmonté d'une épaisse colonne de fumée, devant le célèbre portrait de Mao à l'entrée de la Cité interdite, qui donne sur le côté nord de Tiananmen.

Selon une journaliste de l'AFP, les policiers ont érigé de hautes palissades pour cacher la vue vers la zone où la jeep a pris feu. © Twitter/@PhilipWen11

Deux reporters de l'AFP ont indiqué avoir été interpellés et leur matériel confisqué alors qu'ils tentaient de se rapprocher de Tiananmen, place qui symbolise le pouvoir politique en Chine. Ils ont ensuite été relâchés et ont pu récupérer leur équipement, mais leurs images avaient été effacées.

Selon une autre journaliste de l'AFP, les policiers ont érigé de hautes palissades pour cacher la vue vers la zone où la jeep a pris feu. Interrogée sur la possibilité d'un acte terroriste, Mme Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise, a affirmé "ignorer le détail de ce qui s'est produit".

Depuis 1989 la place Tiananmen reste indissociable de la répression du "printemps de Pékin". Des milliers de personnes ont trouvé la mort dans l'écrasement du mouvement pro-démocratique aux abords de la célèbre place Tiananmen cette année-là, lorsque le Parti communiste a envoyé les chars de l'armée pour mettre fin à sept semaines de manifestations. D'importantes forces de sécurité sont depuis en permanence stationnées sur cette immense esplanade où se trouvent également l'entrée de la Cité interdite, le Mausolée de Mao et le Palais du peuple.
 

La place Tiananmen est d'ordinaire un lieu touristique très sécurisé où d'importantes forces de sécurité sont stationnées. © Twitter/@jordanpouille

Avec dépêches
 

Première publication : 28/10/2013

  • ENVIRONNEMENT

    VIDÉO : une ville chinoise plongée dans un nuage de pollution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)