Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : le PSG arrache le nul à Saint-Étienne et reste leader

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/10/2013

Le PSG conserve sa place de leader de Ligue 1 après être passé tout près de sa première défaite de la saison, dimanche, à Saint-Étienne. Menés 2-0 à la 68e, les Parisiens ont égalisé dans les arrêts de jeu grâce à un but de Blaise Matuidi.

Le Paris SG a arraché le nul (2-2) face à Saint-Etienne après avoir été mené 2-0, dimanche dans le "chaudron" de Geoffroy-Guichard en match de clôture de la 11e journée de Ligue 1.

Un but de Matuidi dans le temps additionnel a évité au PSG, en supériorité numérique après l'exclusion de Lemoine (60e), de concéder sa première défaite de la saison. Matuidi a égalisé de manière involontaire. Son centre en profondeur n'a fait qu'effleurer Edison Cavani devant la cage stéphanoise avant que le ballon ne rebondisse, trompant ainsi le gardien Stéphane Ruffier (90+3).

L'équipe parisienne, invaincue depuis 30 rencontres officielles et son revers à Reims, le 2 mars (1-0), conserve la tête du classement au bénéfice de la différence de buts aux dépens de Monaco, 2e (+13 contre + 12).

De leur côté, les Verts, qui n'ont pas perdu face au Paris-SG depuis la saison dernière (1 victoire, 3 nuls dont une qualification en Coupe de la Ligue) sont 7es.

Benjamin Corgnet et Romain Hamouma ont été les buteurs stéphanois.

Le premier a ouvert la marque en reprenant une passe de Hamouma qui bénéficiait d'une mauvaise intervention de Marquinhos à la suite d'une rentrée de touche sur l'aile droite (1-0, 18e).

Lemoine exclu

En seconde période, Hamouma doublait l'écart, là aussi en profitant d'approximations de la défense parisienne: une mauvaise sortie de Salvatore Sirigu suivi d'un dégagement raté de Marquinhos (2-0, 51e).

Cette avance était méritée pour l'ASSE. Lemoine avait tiré sur la barre (31e) et Brandao manqué le cadre malgré deux positions favorables (10e, 29e). Loïc Perrin, de la tête, avait aussi raté la cible à la réception d'un corner joué par Hamouma (40e).

Par la suite, les Stéphanois, privés de Lemoine, exclu, le front en sang, injustement semble-t-il, pour un second avertissement après avoir reçu un coup de coude de la part d'Ezequiel Lavezzi (60e), ont défendu leur avance avec beaucoup de solidarité et de calme dans un Chaudron en ébullition, même si Cavani a réussi à réduire l'écart en reprenant un centre délivré de la gauche par Maxwell (68e).

Mais dans l'ensemble, Paris n'avait pas été bien dangereux jusqu'alors et ne l'a pas été beaucoup par la suite, avec seulement un tir de Lucas repoussé difficilement du pied par Stéphane Ruffier (71e) et ce malgré une large possession du ballon (65%).

En première période, Kurt Zouma avait détourné en corner un ballon convoité dans les airs par Zlatan (20e) avant qu'un tir de Blaise Matuidi ne soit détourné, là aussi en corner (21e). Enfin, Ibrahimovic envoyait un coup franc de peu à côté (35e).

Après la mi-temps, à onze contre onze, Ibra était encore dangereux sur un coup franc manquant le cadre de justesse (45e) avant un nouveau tir à côté de Matuidi (54e).

Et juste avant le but de Matuidi, Max-Alain Gradel avait manqué l'occasion pour l'ASSE de porter le score à 3-1 sur une mauvaise sortie de Sirigu à la réception d'un coup franc joué par Faouzi Ghoulam (86e).

AFP
 

Première publication : 28/10/2013

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le génial Zlatan Ibrahimovic a frappé quatre fois

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Zlatan Ibrahimovic et le PSG assomment Anderlecht (0-5)

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Taxe à 75 % : exempté d'impôts, Monaco est dans le viseur des autres clubs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)