Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

MODE

Fashion week : promenade pour un objet d’exception

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Chinois Alibaba débarque à Wall Street : des débuts en fanfare

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de la Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

SPORT

Richard Gasquet "prêt à tout donner" à Bercy

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 29/10/2013

Richard Gasquet entame mardi son tournoi de Paris-Bercy face à l’Espagnol Fernando Verdasco. Le numéro un français, qui pourrait retrouver Jo-Wilfried Tsonga en huitièmes, se dit "excité" et "à 100 %" de ses capacités. Prometteur.

Actuellement neuvième au classement ATP, Richard Gasquet est dans une très bonne position pour participer aux Masters de Londres, ultime épreuve de la saison qui réunit les huit meilleurs joueurs de l’année. Le Français est en effet virtuellement qualifié en raison du forfait de l’Écossais Andy Murray.

Le Biterrois sent toutefois le souffle de son compatriote Jo-Wilfried Tsonga dans sa nuque. Gasquet ne devance le Manceau que de 65 points. Tout peut donc encore basculer et le hasard faisant bien les choses, le tirage au sort a réservé un possible affrontement entre les deux hommes en huitièmes de finale de ce tournoi de Paris-Bercy.

"Je signerais dès maintenant pour rencontrer ‘Jo’ en huitièmes, car cela ne va pas être évident d’y arriver", a expliqué Gasquet devant la presse. En effet, ce premier tour face à Fernando Verdasco inquiète quelque peu le Français qui, dans les confrontations directes face à l’Espagnol, est mené 6 à 5. "Mon premier match va être difficile sur un court rapide. Ce n’est pas un tirage évident. Jouer en indoor cela nivelle les niveaux."

Londres, la cerise sur le gâteau pour Gasquet


Le protégé de Riccardo Piatti a pourtant tout intérêt à l’emporter s’il veut disputer le deuxième Masters de sa carrière. "J’ai déjà participé à un Masters en 2007. Je ne ressens pas une pression monstrueuse mais ce serait la cerise sur le gâteau de retourner à Londres. Avec trois titres, une demi-finale à l’US Open et une demi-finale à Miami, je réalise une super saison, je n’ai jamais eu autant de points à cette période."

Vainqueur du tournoi de Moscou le 20 octobre, son troisième titre de la saison, Richard Gasquet arrive à Bercy débarrassé de ses soucis de santé. "Physiquement, ça va mieux, j’ai récupéré de mes soucis à la cuisse. Je suis à 100 % pour jouer. Je vais faire le maximum, tout donner", prévient le Tricolore qui pourrait donc finir la saison numéro un français.

"Ce serait bien de finir numéro un français, mais ce n’est pas pour cela que je joue au tennis. Ce n’est pas important pour moi, explique Gasquet. Moi, ce qui m’importe, c’est de jouer aux Masters et de finir dans le Top 10."

L’an passé, le Biterrois avait passé sa semaine à Londres en tant que remplaçant, alors cette année il va tout faire pour en être l’un des huit acteurs. "Un Masters c’est un truc fabuleux. C’est un tournoi différent, très prestigieux. Mais si je n’y vais pas, je ne vais pas me jeter par la fenêtre."

Première publication : 28/10/2013

COMMENTAIRE(S)