Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

Les magasins Castorama et Leroy Merlin autorisés à rester ouverts le dimanche

© Archives AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2013

La Cour d'appel de Paris a levé l'interdiction faite à 15 magasins franciliens des enseignes Castorama et Leroy Merlin de rester ouverts le dimanche, ont annoncé à BFM TV les avocats des deux groupes.

La Cour d'appel de Paris a autorisé, mardi 29 octobre, les magasins franciliens des enseignes Castorama et Leroy Merlin à ouvrir le dimanche, ont annoncé à BFM TV les avocats des deux groupes. Le référé prononcé à la fin de septembre par le tribunal de Bobigny imposait aux deux groupes de fermer 15 de leurs magasins franciliens le dimanche sous peine d'une astreinte de 120 000 euros par magasin et par dimanche d'ouverture.

L'enseigne Bricorama, à l'origine du référé, s'estimait lésé, ne bénéficiant pour sa part d'aucune dérogation l'autorisant à ouvrir ses portes le dimanche. L'enseigne avait porté plainte contre ses concurrents après s'être vu interdire en début d'année l'ouverture d'une trentaine de ses magasins d'Île-de-France le dimanche.

La bataille judiciaire continue

Selon la loi sur le repos dominical, ces magasins, contrairement à ceux d'ameublement ou de jardinage, ne sont pas autorisés à ouvrir le dimanche. Plusieurs le sont tout de même après avoir obtenu des dérogations de la part des préfets ou des maires ou un classement en Périmètre d'usage de consommation exceptionnelle (Puce).

Le jugement du tribunal de Bobigny, donnant raison à Bricorama, avait provoqué la colère de certains salariés, souhaitant continuer à travailler le dimanche contre un repos compensateur supplémentaire ou une revalorisation salariale. La décision rendue par la Cour d'appel ne met pas fin pour autant à la bataille judiciaire entre les enseignes : une autre audience sur le fond de l'affaire doit se tenir le 22 novembre à Bobigny.

Le collectif de salariés "Les Bricoleurs du dimanche" avaient déjà annoncé son intention, quelle que soit la décision de la Cour d'appel, d'aller manifester mercredi 30 octobre sous les fenêtres du ministre du Travail, Michel Sapin, pour lui demander "de signer le 'décret Bricolage' permettant à tous les salariés du bricolage en Île-de-France de travailler sereinement chaque dimanche, comme les jardineries et les magasins d'ameublement".

Avec dépêches

Première publication : 29/10/2013

  • FRANCE

    Castorama et Leroy Merlin défient l'interdiction de travail dominical

    En savoir plus

  • Sephora fermé le soir : faut-il changer la loi ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)