Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

FRANCE

Les magasins Castorama et Leroy Merlin autorisés à rester ouverts le dimanche

© Archives AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2013

La Cour d'appel de Paris a levé l'interdiction faite à 15 magasins franciliens des enseignes Castorama et Leroy Merlin de rester ouverts le dimanche, ont annoncé à BFM TV les avocats des deux groupes.

La Cour d'appel de Paris a autorisé, mardi 29 octobre, les magasins franciliens des enseignes Castorama et Leroy Merlin à ouvrir le dimanche, ont annoncé à BFM TV les avocats des deux groupes. Le référé prononcé à la fin de septembre par le tribunal de Bobigny imposait aux deux groupes de fermer 15 de leurs magasins franciliens le dimanche sous peine d'une astreinte de 120 000 euros par magasin et par dimanche d'ouverture.

L'enseigne Bricorama, à l'origine du référé, s'estimait lésé, ne bénéficiant pour sa part d'aucune dérogation l'autorisant à ouvrir ses portes le dimanche. L'enseigne avait porté plainte contre ses concurrents après s'être vu interdire en début d'année l'ouverture d'une trentaine de ses magasins d'Île-de-France le dimanche.

La bataille judiciaire continue

Selon la loi sur le repos dominical, ces magasins, contrairement à ceux d'ameublement ou de jardinage, ne sont pas autorisés à ouvrir le dimanche. Plusieurs le sont tout de même après avoir obtenu des dérogations de la part des préfets ou des maires ou un classement en Périmètre d'usage de consommation exceptionnelle (Puce).

Le jugement du tribunal de Bobigny, donnant raison à Bricorama, avait provoqué la colère de certains salariés, souhaitant continuer à travailler le dimanche contre un repos compensateur supplémentaire ou une revalorisation salariale. La décision rendue par la Cour d'appel ne met pas fin pour autant à la bataille judiciaire entre les enseignes : une autre audience sur le fond de l'affaire doit se tenir le 22 novembre à Bobigny.

Le collectif de salariés "Les Bricoleurs du dimanche" avaient déjà annoncé son intention, quelle que soit la décision de la Cour d'appel, d'aller manifester mercredi 30 octobre sous les fenêtres du ministre du Travail, Michel Sapin, pour lui demander "de signer le 'décret Bricolage' permettant à tous les salariés du bricolage en Île-de-France de travailler sereinement chaque dimanche, comme les jardineries et les magasins d'ameublement".

Avec dépêches

Première publication : 29/10/2013

  • FRANCE

    Castorama et Leroy Merlin défient l'interdiction de travail dominical

    En savoir plus

  • Sephora fermé le soir : faut-il changer la loi ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)