Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

Moyen-orient

Épidémie de poliomyélite dans le nord-est de la Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2013

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) confirme mardi que le nord-est de la Syrie est frappé par une épidémie de poliomyélite. Il y a quelques jours, l'ONU a entamé une campagne de vaccination.

Une épidémie de polio frappe la Syrie, a confirmé mardi 29 octobre l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Plusieurs cas suspects avaient en effet été signalés ces dernières semaines. Pour l'heure, les examens en laboratoire ont confirmé le diagnostic pour dix des 22 cas suspects signalés dans la région de Deir az Zour, dans le nord-est du pays. Les résultats ne sont pas encore disponibles pour les douze autres cas.

Le conflit en Syrie a provoqué de très importants mouvements de population, avec des millions d'enfants déplacés, que ce soit à l'intérieur du pays ou dans les pays voisins, faisant craindre une propagation de l'épidémie. "Le risque est élevé que la poliomyélite se propage dans la région", s'est inquiété un porte-parole de l'OMS.
 
Une maladie virale qui peut entraîner la mort


Selon les experts, le retour de la polio en Syrie est l'une des nombreuses conséquences du conflit qui a causé la mort de plus de 115 000 personnes. Maladie virale qui peut entraîner la paralysie ou la mort en quelques heures, la poliomyélite avait été éradiquée en Syrie il y a quatorze ans.

En raison des déplacements de population et de la guerre, toutes les campagnes traditionnelles de vaccination ont été perturbées ou interrompues, et désormais les enfants sont très exposés à la polio ou la rougeole, a averti l'Unicef. Ainsi, alors qu'avant le début du conflit le taux de vaccination était d'environ 95%, environ 500 000 enfants n'ont pas été vaccinés contre la polio ces dernières années, en raison de la guerre civile, selon l'Organisation onusienne dédiée à l'enfance.

Une campagne a été lancée par le ministère de la Santé avec le soutien de l'Unicef, et a commencé le 24 octobre avec pour objectif de vacciner 2,4 millions d'enfants contre la polio, la rougeole, les oreillons et la rubéole, a ajouté l'agence des Nations unies pour l'enfance.

Avec dépêches

Première publication : 29/10/2013

  • SYRIE

    Bachar al-Assad estime que le Nobel de la paix devait lui revenir

    En savoir plus

  • NOBEL DE LA PAIX

    L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques reçoit le Nobel de la paix

    En savoir plus

  • SYRIE

    Armes chimiques : selon les experts, la Syrie se montre coopérative

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)