Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

Afrique

Ex-otages d'Arlit : Alger et Doha auraient participé aux négociations

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/10/2013

Dans un article publié en ligne, le quotidien algérien El-Watan dévoile qu’Alger et doha auraient été impliqués dans les négociations, ayant abouti à la libération des quatre Français enlevés à Arlit en 2010 et libérés mardi.

L’édition en ligne du quotidien algérien El-Watan rapporte qu’Alger et Doha auraient participé aux négociations ayant abouti à la libération des quatre otages français d’Arlit.

"Il y a deux mois, les Qataris, qui entretiennent de bonnes relations avec les mouvements salafistes en Syrie et en Libye, sont intervenus à la demande des Français, et sont entrés en contact avec des cadres d'Ansar Dine [un groupe jihadiste malien, NDLR]", a précisé une source sécuritaire algérienne au quotidien.

"Pour montrer leur bonne volonté, les autorités maliennes ont arrêté leurs recherches contre 20 combattants d'Ansar Dine", a expliqué cette source. Cette mesure aurait convaincu Iyad Ag Ghaly, ancien dirigeant de la rébellion touareg et chef de ces combattants, de faire jouer ses réseaux pour obtenir la libération des quatre otages.

Cette source sécuritaire explique qu’en parallèle, l’Algérie aurait mené une opération, et activé ses propres contacts. Il y a quelques jours, le conseiller du président burkinabè, Blaise Compaoré, le mauritanien Mustapha Ould Chafii s'est rendu à Alger.

M. Chaffi avait déjà été "sollicité lors des pourparlers précédents pour la libération d'otages au Mali", explique El-Watan.

Après la mort du chef islamiste ultra radical Abou Zeid, décédé dans des combats au Mali en février 2013, et responsable de l'enlèvement des otages français il y a trois ans, les négociations ont été menées par son successeur, l'algérien Saïd Abou Moughatil. Il aurait été secondé par le Tunisien Abou Mohamed, un cadre polyglotte du groupe sur lequel Abou Zeid s'appuyait déjà dans d’autres dossiers.

Déjà, mardi soir, le président de l’Observatoire international du terrorisme Roland Jacquard avait évoqué sur FRANCE 24 le rôle joué par Alger dans le dénouement de l’affaire. Il expliquait notamment que le directeur de la DGSE, Bernard Bajolet, avait été ambassadeur de France en Algérie, et qu’il avait conservé d’étroits liens avec le renseignement algérien.

Les quatre ex-otages français, qui ont été libérés mardi, sont arrivés à Paris mercredi 30 octobre en fin de matinée, à l’aéroport de Villacoublay [Yvelines].

Avec dépêches

Première publication : 30/10/2013

  • NIGER - FRANCE

    Qui sont les quatre otages français libérés au Niger ?

    En savoir plus

  • NIGER - FRANCE

    Les ex-otages d'Arlit de retour en France après plus de trois ans de captivité

    En savoir plus

  • NIGER

    Otages français libérés au Niger : pas d'"assaut" ni "rançon", selon Le Drian

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)