Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Afrique

La justice malienne convoque le général putschiste Amadou Sanogo

© AFP | Amadou Sanogo

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/11/2013

Amadou Sanogo, l’auteur du coup d’État militaire du 22 mars 2012 contre l’ex-président Amadou Toumani Touré, a été convoqué par la justice malienne pour des exactions commises par ses hommes. La date de sa comparution n’est pas encore connue.

Le général Amadou Sanogo, dont le coup d'État du 22 mars 2012 avait plongé le Mali dans la crise, a été appelé à se présenter devant la justice de son pays pour des violences attribuées à ses hommes, ont rapporté jeudi 31 octobre la gendarmerie malienne et une source judiciaire.

"La gendarmerie a reçu jeudi de la justice malienne une convocation adressée au général Amadou Sanogo. Selon la procédure, la convocation sera adressée au ministère malien de la Défense qui, à son tour, informera le général Sanogo de la convocation", a déclaré une source à la gendarmerie de Bamako. La date à laquelle Amadou Sanogo doit se présenter devant la justice n’a pas été dévoilée.

L’information a été confirmée par une source judiciaire, qui a indiqué que cette convocation avait notamment pour origine "les morts de la dernière mutinerie contre lui". Il devrait par ailleurs être interrogé "sur toutes les violences de ces derniers temps", dont la plupart sont imputées à ses hommes.

Nombreuses exactions

Au début du mois d’octobre, d'anciens compagnons d'Amadou Sanogo avaient organisé une mutinerie à Kati, son ancien quartier général situé à proximité de Bamako, afin d’obtenir des promotions. L’armée régulière avait dû intervenir pour reprendre le contrôle des lieux. Certains proches du général Sanogo sont soupçonnés d'avoir réprimé des soldats qui s'étaient alors opposés à lui. À la mi-octobre, des familles de militaires avaient affirmé à l’AFP avoir découvert les corps d'au moins trois de leurs parents soldats. Les dépouilles avaient été retrouvées dans la caserne de Kati et ses alentours.

Dans les mois qui ont suivi le coup d'État militaire de Sanogo, en mars 2012, la caserne de Kati a été le théâtre de nombreuses exactions commises par ses hommes contre des militaires considérés comme loyales au président Amadou Toumani Touré, renversé par l’opération.

Ce coup d’État avait ouvert la porte à l’insurrection touareg et islamiste qui a ravagé le nord du Mali jusqu’au début de l’année 2013. Les groupes islamistes armés avaient finalement été repoussés en janvier par une intervention militaire internationale initiée par la France et qui perdure à ce jour.

Avec dépêches

 

Première publication : 31/10/2013

  • MALI

    Mali : le putschiste Amadou Sanogo promu au rang de général

    En savoir plus

  • EXCLUSIF FRANCE 24

    Le chef de la junte Amadou Sanogo : "le Mali est un et indivisible"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Reportage : "Tous les Maliens du monde sont contents"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)