Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

EUROPE

Fusillade meurtrière à proximité d’un local néonazi à Athènes

© AFP

Vidéo par Alexia KEFALAS

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 02/11/2013

Deux membres du parti grec Aube dorée ont été abattus dans une fusillade, vendredi soir, devant le siège du parti néonazi à Athènes. Les coups de feu ont été tirés par deux personnes qui ont fui à bord d’une moto.

Deux personnes à bord d’une moto ont tiré des coups de feu, vendredi 1er novembre au soir, en direction d’un local du parti néonazi grec, Aube dorée. La fusillade, qui s’est déroulée dans la banlieue ouest d’Athènes, a provoqué la mort d’au moins deux personnes. Au moins une autre a été grièvement blessée, précisent des sources policières.

La police n'a pour le moment ni donné d’informations sur l’identité des victimes, deux jeunes hommes de 25 et 22 ans, ni donné de précisions sur l'éventuel caractère politique de l’attaque.

Les deux victimes ont chacune été atteintes par trois balles dans la tête et le thorax. L’une d’elles est décédée sur le coup, l’autre a succombé à ses blessures après avoir été transportée à l’hopital, a indiqué le ministère de la Santé.

Un parti dans la tourmente

Selon les premiers éléments tirés de l’enquête de police, les deux agresseurs ont garé leur moto à proximité des locaux d’Aube dorée, et sont descendus à pieds avant d’ouvrir le feu sur leurs victimes à bout portant. Ils ont ensuite pris la fuite à bord de ce même véhicule.

 Le ministre grec de l'Ordre public, Nikos Dendias, a exprimé "sa douleur pour la mort des deux jeunes hommes". "On ne va pas laisser le pays devenir un terrain de règlements de comptes", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Simos Kédikoglou, porte-parole du gouvernement, a martelé que "les assassins seront punis d'une façon implacable".

 Le parti Aube dorée annonce, dans un communiqué publié sur son site Internet, que "cette attaque contre deux jeunes était aveugle", et dénonce le fait que "le gouvernement a refusé d'octroyer une protection policière au parti malgré les menaces" pesant sur certains de ses membres.

Cet incident intervient quelques semaines après que six députés d’Aube dorée ont été inculpés pour participation à une "organisation criminelle". Une offensive qui vise plus largement le parti, dans la tourmente après le meurtre d’un musicien antifasciste par l’un de ses membres.

Avec dépêches

Première publication : 01/11/2013

  • GRÈCE

    Grèce : le parti néonazi Aube dorée ne sera plus financé par l'État

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Grèce : le Parlement lève l'immunité de trois députés néonazis

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Armes, camps, proxénétisme... les activités criminelles d’Aube dorée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)