Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Fusillade meurtrière à proximité d’un local néonazi à Athènes

© AFP

Vidéo par Alexia KEFALAS

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 02/11/2013

Deux membres du parti grec Aube dorée ont été abattus dans une fusillade, vendredi soir, devant le siège du parti néonazi à Athènes. Les coups de feu ont été tirés par deux personnes qui ont fui à bord d’une moto.

Deux personnes à bord d’une moto ont tiré des coups de feu, vendredi 1er novembre au soir, en direction d’un local du parti néonazi grec, Aube dorée. La fusillade, qui s’est déroulée dans la banlieue ouest d’Athènes, a provoqué la mort d’au moins deux personnes. Au moins une autre a été grièvement blessée, précisent des sources policières.

La police n'a pour le moment ni donné d’informations sur l’identité des victimes, deux jeunes hommes de 25 et 22 ans, ni donné de précisions sur l'éventuel caractère politique de l’attaque.

Les deux victimes ont chacune été atteintes par trois balles dans la tête et le thorax. L’une d’elles est décédée sur le coup, l’autre a succombé à ses blessures après avoir été transportée à l’hopital, a indiqué le ministère de la Santé.

Un parti dans la tourmente

Selon les premiers éléments tirés de l’enquête de police, les deux agresseurs ont garé leur moto à proximité des locaux d’Aube dorée, et sont descendus à pieds avant d’ouvrir le feu sur leurs victimes à bout portant. Ils ont ensuite pris la fuite à bord de ce même véhicule.

 Le ministre grec de l'Ordre public, Nikos Dendias, a exprimé "sa douleur pour la mort des deux jeunes hommes". "On ne va pas laisser le pays devenir un terrain de règlements de comptes", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Simos Kédikoglou, porte-parole du gouvernement, a martelé que "les assassins seront punis d'une façon implacable".

 Le parti Aube dorée annonce, dans un communiqué publié sur son site Internet, que "cette attaque contre deux jeunes était aveugle", et dénonce le fait que "le gouvernement a refusé d'octroyer une protection policière au parti malgré les menaces" pesant sur certains de ses membres.

Cet incident intervient quelques semaines après que six députés d’Aube dorée ont été inculpés pour participation à une "organisation criminelle". Une offensive qui vise plus largement le parti, dans la tourmente après le meurtre d’un musicien antifasciste par l’un de ses membres.

Avec dépêches

Première publication : 01/11/2013

  • GRÈCE

    Grèce : le parti néonazi Aube dorée ne sera plus financé par l'État

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Grèce : le Parlement lève l'immunité de trois députés néonazis

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Armes, camps, proxénétisme... les activités criminelles d’Aube dorée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)