Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Moyen-orient

Nouveau raid israélien en Syrie, selon un officiel américain

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/11/2013

Al-Arabiya et CNN, qui s'appuie sur une source américaine, ont annoncé jeudi qu'Israël avait mené un raid aérien en Syrie, la veille, contre une base militaire abritant des missiles destinés au Hezbollah. l'État hébreu se refuse à tout commentaire.

L’aviation israélienne a frappé, le 30 octobre, une base militaire syrienne près de Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie, selon CNN, AP, et la chaîne saoudienne Al-Arabiya. Elle visait apparemment une cargaison de missiles que l’État hébreu craignait de voir tomber aux mains du mouvement chiite libanais, le Hezbollah, qui combat les rebelles aux côtés des forces syriennes.

Citant des "sources exclusives" qu'elle n'a pas nommées, Al-Arabiya a indiqué, jeudi soir, que "le bombardement a visé une cargaison de missiles sol-air, de fabrication russe, qui était destinée au Hezbollah au Liban". La chaîne américaine CNN cite anonymement un responsable de l'administration américaine qui avance la même thèse.
 
"Il n'y a pas de confirmation officielle mais un responsable de l'administration Obama a parlé à CNN et AP pour confirmer une attaque israélienne sur le sol syrien", confirme Stanislas de Saint Hippolyte, correspondant FRANCE 24 à Washington.
 
"Les Israéliens et les Américains collaborent de manière très forte en matière de Défense. Il y a beaucoup de transactions entre les deux pays et certaines sources affirment que les Israéliens ne font pas une opération sans en référer à Washington à l'avance", poursuit Stanislas de Saint Hippolyte, expliquant la raison pour laquelle c'est un officiel américain qui confirme le raid israélien. 
 
Israël ne confirme pas mais n'infirme pas non plus

Des responsables du gouvernement israélien ont refusé de confirmer toute information concernant une telle attaque. "Nous ne commentons pas ces informations", a répondu un porte-parole du ministère israélien de la Défense, interrogé sur cette attaque.
Le gouvernement israélien s’était déjà dit prêt, à plusieurs reprises, à recourir à la force pour empêcher le Hezbollah d’acquérir des armes sophistiquées en provenance d’Iran, via la Syrie.
 
Au mois de mai, un haut responsable israélien avait affirmé que l'État hébreu avait mené deux frappes aériennes en trois jours en Syrie contre des armes, de production iranienne cette fois, mais également destinées au Hezbollah.
 
"Ce serait la cinquième frappe attribuée à l’État hébreu depuis janvier et, à chaque fois, la politique est la même : ils ne confirment pas mais ne nient pas non plus leur implication",  explique Gallagher Fenwick, correpondant de FRANCE24 à Jérusalem, avant d'ajouter que "le ministère de la Défense se borne à répéter que l’État hébreu fera tout ce qui est nécessaire pour empêcher les armes de tomber dans les mains des ennemis régionaux, comme le Hezbollah". 

Première publication : 01/11/2013

  • SYRIE - ISRAËL

    Reportage : des Syriens soignés dans les hôpitaux de "l'ennemi" israélien

    En savoir plus

  • ISRAËL - SYRIE

    Dépôt d'armes en Syrie : Israël a encore frappé, selon des médias américains

    En savoir plus

  • SYRIE

    Missiles sol-air en Syrie : "Israël n’est pas une cible pour Assad"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)