Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Asie - pacifique

Hakimullah Mehsud inhumé, les Taliban choisissent un successeur

© AFP

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/11/2013

Le chef du mouvement des Taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, abattu vendredi par un drone américain au Pakistan, a été inhumé dans la soirée. Les responsables islamistes se réunissent samedi pour lui choisir un successeur.

Les Taliban pakistanais se sont rassemblés samedi 2 novembre à Miranshah, capitale du Nord-Waziristan, pour les funérailles de leur chef Hakimullah Mehsud, tué la veille par un drone américain.

Le numéro un de la rébellion islamiste armée pakistanaise, dont Washington offrait cinq millions de dollars pour toute information permettant sa capture, a été abattu vendredi par un drone dans le village de Dandey Darpakhel, près de Miranshah, capitale du Waziristan du Nord, épicentre de la mouvance djihadiste dans la région.

Le conseil central des Taliban doit se réunir samedi dans un lieu inconnu de la région afin de choisir un successeur à Hakimullah Mehsud, selon des sources au sein de la rébellion.

Dépouille méconnaissable

Des commandants du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées pakistanaises né en 2007, avaient indiqué vendredi que les funérailles de Mehsud, âgé d'une trentaine d'années, étaient prévues samedi.

Mais elles ont finalement eu lieu vendredi soir en présence de commandants et de partisans dans le village où il a été tué, ont confirmé samedi des sources locales.

Son chauffeur, un garde, un oncle et un autre combattant taliban, tous tués dans la même attaque, ont aussi été inhumés lors de la cérémonie, ont ajouté ces sources, précisant que la dépouille du chef taliban était méconnaissable.

La crainte de représailles

Samedi matin, une dizaine de chefs de tribus et insurgés ont par ailleurs ouvert le feu sur un drone américain qui volait à basse altitude près de Miranshah. "Ils ont tiré à l'arme légère et à la mitrailleuse" sur le drone, a déclaré à l'AFP Tariq Khan un commerçant de Miranshah.

Dans cette ville des zones tribales, près de la frontière afghane, les habitants craignaient samedi d'éventuelles représailles des Taliban après la mort de leur chef.

"Les gens ont peur. La mort de Hakimullah Mehsud a suscité de l'incertitude. Tout le monde parle de la vengeance des Taliban", a ajouté Khan.

Le bazar de Miranshah était par ailleurs ouvert samedi matin, mais déserté par les clients. "Je n'ai pas reçu un seul client de la matinée", a déclaré Nisar Khan Dawar, un épicier local.

Avec dépêches

Première publication : 02/11/2013

  • PAKISTAN

    Les Taliban pakistanais confirment la mort de leur chef Hakimullah Mehsud

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le chef taliban Hakimullah Mehsud refait surface et menace les États-Unis

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban confirmeraient la mort de Hakimullah Mehsud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)