Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

Asie - pacifique

Hakimullah Mehsud inhumé, les Taliban choisissent un successeur

© AFP

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/11/2013

Le chef du mouvement des Taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, abattu vendredi par un drone américain au Pakistan, a été inhumé dans la soirée. Les responsables islamistes se réunissent samedi pour lui choisir un successeur.

Les Taliban pakistanais se sont rassemblés samedi 2 novembre à Miranshah, capitale du Nord-Waziristan, pour les funérailles de leur chef Hakimullah Mehsud, tué la veille par un drone américain.

Le numéro un de la rébellion islamiste armée pakistanaise, dont Washington offrait cinq millions de dollars pour toute information permettant sa capture, a été abattu vendredi par un drone dans le village de Dandey Darpakhel, près de Miranshah, capitale du Waziristan du Nord, épicentre de la mouvance djihadiste dans la région.

Le conseil central des Taliban doit se réunir samedi dans un lieu inconnu de la région afin de choisir un successeur à Hakimullah Mehsud, selon des sources au sein de la rébellion.

Dépouille méconnaissable

Des commandants du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées pakistanaises né en 2007, avaient indiqué vendredi que les funérailles de Mehsud, âgé d'une trentaine d'années, étaient prévues samedi.

Mais elles ont finalement eu lieu vendredi soir en présence de commandants et de partisans dans le village où il a été tué, ont confirmé samedi des sources locales.

Son chauffeur, un garde, un oncle et un autre combattant taliban, tous tués dans la même attaque, ont aussi été inhumés lors de la cérémonie, ont ajouté ces sources, précisant que la dépouille du chef taliban était méconnaissable.

La crainte de représailles

Samedi matin, une dizaine de chefs de tribus et insurgés ont par ailleurs ouvert le feu sur un drone américain qui volait à basse altitude près de Miranshah. "Ils ont tiré à l'arme légère et à la mitrailleuse" sur le drone, a déclaré à l'AFP Tariq Khan un commerçant de Miranshah.

Dans cette ville des zones tribales, près de la frontière afghane, les habitants craignaient samedi d'éventuelles représailles des Taliban après la mort de leur chef.

"Les gens ont peur. La mort de Hakimullah Mehsud a suscité de l'incertitude. Tout le monde parle de la vengeance des Taliban", a ajouté Khan.

Le bazar de Miranshah était par ailleurs ouvert samedi matin, mais déserté par les clients. "Je n'ai pas reçu un seul client de la matinée", a déclaré Nisar Khan Dawar, un épicier local.

Avec dépêches

Première publication : 02/11/2013

  • PAKISTAN

    Les Taliban pakistanais confirment la mort de leur chef Hakimullah Mehsud

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le chef taliban Hakimullah Mehsud refait surface et menace les États-Unis

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des Taliban confirmeraient la mort de Hakimullah Mehsud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)