Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

Culture

Plus de mille toiles de maître retrouvées dans un appartement à Munich

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/11/2013

Plusieurs toiles de Picasso, Matisse, Chagall ou encore Emil Nolde, qui avaient été confisquées par les nazis à des collectionneurs juifs, ont été retrouvées dans l'appartement d'un octogénaire à Munich, selon l'hebdomadaire allemand Focus.

Elles dormaient au fond d'un appartement de Munich. Environ 1 500 toiles de maître, de Picasso, Matisse ou encore Chagall, qui avaient été la propriété de collectionneurs juifs avant d'être confisquées par les nazis, ont été retrouvées à Munich, a indiqué dimanche 3 novembre l'hebdomadaire allemand Focus.

Selon le journal, ces tableaux de grands maîtres du XXe siècle sont estimés à environ un milliard d'euros. Ils étaient entreposés dans l'appartement d'un octogénaire, dont le père avait acheté les toiles dans les années 1930 et 1940. Pendant près de 50 ans, ces chefs-d'œuvre étaient entreposés dans les pièces sombres du domicile.

Le parquet d'Augsburg (sud), compétent dans cette affaire, et cité par l'agence de presse allemande dpa, n'a pas voulu commenter cette information.

Au fil des années, l'octogénaire avait vendu les tableaux et avait vécu du fruit de ces transactions. Parmi les œuvres découvertes se trouve un tableau d'Henri Matisse, qui avait appartenu au collectionneur juif Paul Rosenberg, forcé d'abandonner sa collection lorsqu'il avait fui Paris, rapporte Focus.

La plupart des collectionneurs juifs ont été forcés d'abandonner leurs œuvres ou de les vendre à un prix dérisoire sous le régime nazi. Certains tableaux étaient également confisqués par les agents du Troisième Reich, considérés comme de "l'art dégénéré", par opposition à l'art officiel prôné par Hitler.

Avec dépêches

Première publication : 03/11/2013

  • MUSIQUE

    Un opéra de Wagner revisité version nazie crée la polémique

    En savoir plus

  • AUTRICHE

    L’Orchestre philharmonique de Vienne lève le voile sur son passé nazi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)