Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

SPORT

Richard Gasquet face à un énorme défi au Masters de Londres

© Pierre René-Worms

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 12/11/2013

Richard Gasquet fait son entrée en lice au Masters de Londres ce lundi face à l’Argentin Juan Martin Del Potro. Le Français dispute pour la deuxième fois de sa carrière ce prestigieux tournoi qui réunit les huit meilleurs joueurs de la saison.

Les huit meilleurs joueurs de la saison, excepté l’Écossais Andy Murray forfait, se retrouvent lundi 4 novembre à Londres pour le Masters. Fait inédit, ils étaient tous les huit en quarts de finale à Bercy le 31 octobre dernier, un tournoi remporté dimanche par Novak Djokovic.

© We Love Tennis

Richard Gasquet fait donc partie des heureux élus. En gagnant une place au classement ATP, le Français est devenu numéro 1 français, doublant ainsi Jo-Wilfried Tsonga. Au terme d'une belle saison ponctuée de trois titres et d’une demi-finale à l'US Open, le Biterrois honore le rendez-vous des Maîtres pour la deuxième fois de sa carrière après 2007.

"Ça va être fabuleux"

"C’est énorme pour moi de me retrouver à Londres. La saison est très longue, très dure et pour se retrouver au Masters il faut faire beaucoup d’efforts, a expliqué Richard Gasquet devant la presse. Ça va être fabuleux. Je me suis battu pour y arriver. Je vais faire le maximum."

Cela s’annonce pourtant très compliqué pour le Français qui se retrouve dans un groupe relevé avec Novak Djokovic, Roger Federer et Juan Martin Del Potro. "Des poules faciles au Maters, il n’y en aura jamais", confie pour sa part Guy Forget, directeur du Masters de Paris-Bercy. "Cela fait un long moment que Richard n’avait plus été présent au Masters. Je trouve qu’il a franchi un cap, cela se voit. Il peut aller plus loin."

"Je pense que Berdych et Ferrer étaient les deux plus jouables du fait que je les ai battus. Derrière Nadal ou Djokovic, j'ai les deux plus difficiles à jouer", estime pour sa part le Français qui entame son Masters dans la splendide O2 Arena face à l’Argentin Del Potro.

"J’ai trois matches, trois finales à jouer"

Gasquet dispute à Londres son septième tournoi en sept semaines. De son côté, Juan Martin Del Potro vient d'enchaîner deux victoires à Tokyo et à Bâle, une finale à Shanghaï et un quart de finale à Paris.

"Ca va être beau. Il va falloir faire des grands matches, être fort. J’ai trois matches, trois finales à jouer", déclarait le disciple de Riccardo Piatti juste avant son départ pour la capitale anglaise. "Il y a un niveau monstrueux aujourd’hui avec Nadal, Djokovic… J’essaye de progresser à leur côté."

Il faudra des exploits à répétition pour que le Biterrois placé dans un groupe dans lequel ne figurent que des vainqueurs de Grands Chelems, ne fasse aussi bien que Tsonga, finaliste en 2011. Mais pour Gasquet l’essentiel est ailleurs. "Le principal c’est d’en profiter car le Masters, tu ne le joues pas tous les ans"

Première publication : 04/11/2013

  • TENNIS - MASTERS PARIS-BERCY

    Novak Djokovic sacré à Bercy après sa victoire face à Ferrer

    En savoir plus

  • TENNIS - MASTERS PARIS-BERCY

    Novak Djokovic plus fort que Roger Federer

    En savoir plus

  • TENNIS - Masters Paris-Bercy

    Richard Gasquet s’offre le Masters et retrouve Nadal en quarts de finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)