Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

Moyen-orient

Nucléaire iranien : "Un accord est possible cette semaine"

© Capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/11/2013

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré à FRANCE 24 qu'un accord sur le programme nucléaire de Téhéran pourrait être scellé cette semaine à Genève, dans le cadre de la reprise des négociations.

Interrogé mardi 5 novembre par FRANCE 24, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que Téhéran était prêt à sceller un accord sur son programme nucléaire controversé, cette semaine à Genève.

"Je pense qu’il est possible d'arriver à un accord cette semaine mais je ne peux parler que pour mon pays, pas pour les autres [les 5+1, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, NDLR]", a-t-il déclaré à FRANCE 24. "Il y a beaucoup de travail qui reste à faire, nous avons progressé [….] mais je pense que nous sommes très proches d’un accord", a-t-il ajouté.

Rohani "pas optimiste"

Malgré l'optimisme de ces déclarations, les négociations - qui ont repris mi-octobre entre Téhéran et les 5+1 - restent difficiles et empreintes de méfiance. Le président Hassan Rohani a déclaré lundi que son gouvernement n'était "pas optimiste" sur l’issue de ces pourparlers qui doivent reprendre ce jeudi, à Genève.

Le chef de l'État iranien a pourtant tout intérêt à ce que les discussions aboutissent rapidement  - "dans les mois qui viennent", a-t-il déclaré - pour obtenir une levée des sanctions économiques.

"Profonde histoire de méfiance"

Le Département d’État américain a lui aussi admis que les négociations étaient "dures" et qu’il y avait "une profonde histoire de méfiance" entre les États-Unis et l’Iran. La communauté internationale a toujours soupçonné l'Iran de cacher un volet militaire sous couvert de son programme nucléaire civil. Des accusations que nie Téhéran. Mais elle place dans le même temps beaucoup d’espoir dans le nouveau pouvoir politique iranien.

Pour preuve, Washington n'est pas réticent à l'idée d'assouplir sa politique à l'égard de Téhéran. Dans un entretien dimanche à la Chaîne-10 israélienne, la négociatrice américaine Wendy Sherman a affirmé que les États-Unis étaient prêts à offrir "une levée des sanctions très limitée, temporaire et réversible" tout en maintenant "l'architecture fondamentale des sanctions bancaires et pétrolières".


 

Première publication : 05/11/2013

  • NÉGOCIATIONS À GENÈVE

    Nucléaire iranien : la France doute des bonnes intentions de Téhéran

    En savoir plus

  • COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

    Nucléaire iranien : reprise des négociations sur fond d'apaisement diplomatique

    En savoir plus

  • IRAN

    L'Iran refuse d'envoyer à l'étranger son uranium enrichi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)