Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

Moyen-orient

Nucléaire iranien : "Un accord est possible cette semaine"

© Capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/11/2013

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré à FRANCE 24 qu'un accord sur le programme nucléaire de Téhéran pourrait être scellé cette semaine à Genève, dans le cadre de la reprise des négociations.

Interrogé mardi 5 novembre par FRANCE 24, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que Téhéran était prêt à sceller un accord sur son programme nucléaire controversé, cette semaine à Genève.

"Je pense qu’il est possible d'arriver à un accord cette semaine mais je ne peux parler que pour mon pays, pas pour les autres [les 5+1, Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, NDLR]", a-t-il déclaré à FRANCE 24. "Il y a beaucoup de travail qui reste à faire, nous avons progressé [….] mais je pense que nous sommes très proches d’un accord", a-t-il ajouté.

Rohani "pas optimiste"

Malgré l'optimisme de ces déclarations, les négociations - qui ont repris mi-octobre entre Téhéran et les 5+1 - restent difficiles et empreintes de méfiance. Le président Hassan Rohani a déclaré lundi que son gouvernement n'était "pas optimiste" sur l’issue de ces pourparlers qui doivent reprendre ce jeudi, à Genève.

Le chef de l'État iranien a pourtant tout intérêt à ce que les discussions aboutissent rapidement  - "dans les mois qui viennent", a-t-il déclaré - pour obtenir une levée des sanctions économiques.

"Profonde histoire de méfiance"

Le Département d’État américain a lui aussi admis que les négociations étaient "dures" et qu’il y avait "une profonde histoire de méfiance" entre les États-Unis et l’Iran. La communauté internationale a toujours soupçonné l'Iran de cacher un volet militaire sous couvert de son programme nucléaire civil. Des accusations que nie Téhéran. Mais elle place dans le même temps beaucoup d’espoir dans le nouveau pouvoir politique iranien.

Pour preuve, Washington n'est pas réticent à l'idée d'assouplir sa politique à l'égard de Téhéran. Dans un entretien dimanche à la Chaîne-10 israélienne, la négociatrice américaine Wendy Sherman a affirmé que les États-Unis étaient prêts à offrir "une levée des sanctions très limitée, temporaire et réversible" tout en maintenant "l'architecture fondamentale des sanctions bancaires et pétrolières".


 

Première publication : 05/11/2013

  • NÉGOCIATIONS À GENÈVE

    Nucléaire iranien : la France doute des bonnes intentions de Téhéran

    En savoir plus

  • COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

    Nucléaire iranien : reprise des négociations sur fond d'apaisement diplomatique

    En savoir plus

  • IRAN

    L'Iran refuse d'envoyer à l'étranger son uranium enrichi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)