Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : l’OM ne veut pas sombrer à Naples

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 06/11/2013

Marseille se déplace à Naples mercredi à l’occasion de la 4e journée de la Ligue des champions. Dernier de son groupe avec trois défaites en trois matches et déjà quasiment éliminé, l’OM veut réagir pour tenter de sauver l'honneur.

Dernier de la classe, sans aucun point après trois journées, Marseille se déplace mercredi 6 novembre à Naples en espérant sauver la face. Car pour l’instant, le bilan de l’OM en C1 se résume à trois défaites en autant de rencontres, sept buts encaissés pour deux marqués. Et donc un zéro pointé au compteur dans un groupe F où les trois autres équipes – Arsenal, Dortmund et Naples – comptent six points chacune.

Tombé dans "le groupe de la mort" et bien conscient que la tâche serait particulièrement ardue, l'OM ne pensait sûrement pas souffrir autant. Mercredi, en cas de défaite au stade San Paolo, l'aventure des Marseillais en C1 prendra fin. Même en cas de match nul, il faudrait un improbable concours de circonstances pour que l'équipe d'Elie Baup accroche la 2e place qualificative, et même la 3e place, qui permet d'être reversé en Ligue Europa.

"Tant que mathématiquement rien n'est joué, on jouera bien sûr le coup à fond, a assuré mardi Mathieu Valbuena devant la presse. On a fait un non match à l'aller contre Naples (1-2), donc on a envie de faire un grand résultat et pourquoi pas de venir gagner ici".

"On ne joue pas la Ligue des champions en touriste"

"Ce n’est pas la récréation. Quand on a la chance de jouer la Ligue des champions, on ne le fait pas en touriste", souligne de son côté le défenseur central Souleymane Diawara. "On sait que ce sera difficile à Naples, mais on essayera de les titiller. On n’a plus rien à perdre", ajoute-t-il.

En partageant samedi les points à Rennes en Ligue 1 (1-1), le vice-champion de France a enrayé une série négative de cinq défaites de rang, la pire série de l’OM depuis ses sept revers d’affilée enregistrés entre février et mars 2012.

"L'idée est de donner une bonne image de notre équipe, de montrer nos qualités, a martelé Baup. Toute une saison on s'est battu pour finir 2e et participer à la Ligue des champions. Dans la carrière d'un joueur, ça reste quelque chose de fantastique. On n'est pas dans le calcul pour savoir à quelle place on va finir, on a envie de faire un match complet".

"Il est fondamental de battre Marseille"

Le léger renouveau olympien n’est cependant pas suffisant pour garantir la bonne tenue de l’équipe marseillaise en terre italienne. D’autant que personne n’est parvenu à faire plier Naples sur sa pelouse en 2013. Son dernier revers à domicile remonte au 16 décembre 2012 devant Bologne (2-3).

Le Napoli a surtout remporté neuf de ses onze rencontres de Serie A cette saison, ne s’inclinant que contre le leader, la Roma. "On ne doit pas penser que ce sera facile, ce serait une erreur impardonnable", a toutefois prévenu l’entraîneur du Napoli, Rafael Benitez. "Il est fondamental de battre Marseille dans notre course à la qualification."

Le technicien espagnol a indiqué ce week-end que son équipe n'était selon lui encore "qu'à 75% de son potentiel", ce qui a tout de même suffi pour réaliser le meilleur départ en championnat de l'histoire du SSC Napoli, avec 28 points en 11 journées.

Naples (ITA): Reina - Maggio, Albiol, Cannavaro, Armero - Behrami, Inler - Callejon, Hamsik, Mertens - Higuain

Marseille (FRA): Mandanda - Abdallah, Nkoulou, Diawara, Morel - Lemina (ou Imbula), Romao, A. Ayew - Thauvin, J. Ayew, Valbuena (ou Payet)

Arbitre: Sergei Karasev (RUS)

Avec dépêches

Première publication : 06/11/2013

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    "C’est cuit" pour Marseille en Ligue des champions

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Ligue des champions : nouvelle défaite de l’OM face à Naples (1-2)

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    OM – PSG : le patron c’est Paris (1-2)

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)