Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : Jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Liban : la fin de la crise ? (partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Charles Manson : décès d'un gourou psychopate

En savoir plus

Moyen-orient

Un bâtiment de l'armée de l'air syrienne visé par un attentat-suicide

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/11/2013

Deux attentats à la bombe ont frappé la Syrie, ce mercredi. Le premier a tué huit personnes dont des femmes et des enfants dans le centre de Damas. Le second a visé un bâtiment de l'armée de l'air syrienne, dans le sud du pays.

Un attentat suicide a provoqué la mort d'au moins huit membres des renseignements de l'armée de l'air syrienne, à Soueida, un bastion druze contrôlé par le régime, dans le sud du pays, mercredi 6 novembre. Une attaque rarissime dans cette ville qui est restée relativement à l'écart du conflit dévastant la Syrie depuis 31 mois.

"Un kamikaze a fait exploser sa voiture devant le bâtiment abritant les renseignements de l'armée de l'air à Soueida, tuant le chef de la branche locale des renseignements et sept membres de ce service", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le régime a accusé les "terroristes" [les rebelles, NDLR].

Par ailleurs, huit personnes, dont deux femmes, ont été tuées, et plus de 50 autres ont été blessées, un peu plus tôt dans la journée par l'explosion d'une bombe sur la place Hijaz, à Damas, a rapporté l'agence officielle Sana.

L'attentat, qui a eu lieu devant la compagnie générale des chemins de fer de Hijaz, a été provoqué par l'explosion d'un engin de fabrication artisanale, dissimulé devant l'entrée d'un bureau, sur un chantier de construction.

Plus de cinquante blessés, dont des enfants et des femmes, ont été transportés à l'hôpital de Damas. Parmi les blessés figurent également des ouvriers, qui procédaient à des travaux d'entretien dans la gare de Hijaz, selon l'agence syrienne Sana.

Les tirs d'obus, les explosions et les attentats se multiplient depuis des mois à Damas, le régime accuse les rebelles de perpétrer ces attaques.

Avec dépêches

Première publication : 06/11/2013

  • SYRIE

    Syrie : la conférence de paix Genève II n'aura pas lieu "avant décembre"

    En savoir plus

  • SYRIE

    "Autour de Damas, c'est la désolation et la destruction qui règnent"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attentat et combats près de Damas, la rébellion cible un bastion du régime

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)