Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le mollah Fazlullah désigné nouveau chef des Taliban pakistanais

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2013

Les Taliban pakistanais ont élu jeudi le mollah Fazlullah à la tête de la rébellion islamiste armée pour succéder à Hakimullah Mehsud, l'un des hommes les plus recherchés du Pakistan, assassiné vendredi 1er novembre par un drone américain.

Les Taliban pakistanais ont élu le mollah Fazlullah, commandant qui avait imposé la loi islamique dans la vallée de Swat entre 2007 et 2009, à la tête de la rébellion islamiste armée, ont-ils annoncé jeudi 7 novembre .

Le mollah Fazlullah, qui aurait près de quarante ans, succède à Hakimullah Mehsud, chef du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), regroupement de factions islamistes armées, tué vendredi 1er novembre par un drone américain, a déclaré le chef intérimaire des insurgés, Asmatullah Shaheen, lors d'une conférence de presse dans un lieu tenu secret.

Mollah Radio

Le mollah Fazlullah, aussi appelé mollah Radio en raison de ses discours pro-charia sur des ondes locales, avait imposé un régime de terreur, jusqu'à une offensive militaire à la mi-2009 dans la vallée de Swat (nord-ouest), ce qui lui avait valu les critiques d'une jeune étudiante hors du commun : Malala Yousafzaï.

Les autorités pakistanaises soupçonnent d'ailleurs le mollah, qui se réfugie aujourd'hui dans l'est de l'Afghanistan, d'avoir commandité l'attaque en octobre 2012 contre la jeune militante pour le droit à l'éducation des filles.

Sheikh Khalid Haqqani nomme numéro deux

Fazlullah s'était fait connaître au début des années 2000 en prenant la tête du Tehreek-e-Nifaz-e-Shariat-e-Mohammadi (TNSM), une organisation fondamentaliste bannie au Pakistan, avant de lancer l'offensive islamiste dans la vallée en 2007.

Le nouveau chef est considéré comme hostile à tout rapprochement avec les autorités d'Islamabad. Il est aussi le premier chef du TTP à ne pas être issu de la tribu des Mehsud qui forme la colonne vertébrale des insurgés.

Les taliban pakistanais ont par ailleurs nommé Sheikh Khalid Haqqani au titre de numéro deux de la rébellion islamiste armée.

Son prédécesseur, Hakimullah Mehsud, dont on ne connaissait pas l'âge exact - sans doute une trentaine d'années -, était l'un des hommes les plus recherchés du Pakistan depuis son arrivée aux commandes de l'organisation, en août 2009. Sa tête était mise à prix à cinq millions de dollars aux États-Unis.

Avec dépêches

Première publication : 07/11/2013

  • PAKISTAN

    Les Taliban pakistanais confirment la mort de leur chef Hakimullah Mehsud

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'armée afghane confrontée à une vague de désertions

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Washington relance son aide antiterroriste au Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)