Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

Moyen-orient

Arafat : la commission d'enquête palestinienne accuse Israël

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2013

Le président de la commission d'enquête palestinienne sur la mort de Yasser Arafat, Tawfiq Tiraoui, a désigné, vendredi, Israël comme le "principal et unique suspect de l'assassinat" du dirigeant historique palestinien.

"Israël est le premier, principal et unique suspect de l’assassinat, de Yasser Arafat", a estimé, vendredi 8 novembre, Tawfiq Tiraoui, le président de la commission d'enquête palestinienne sur la mort du dirigeant historique de l’Autorité palestinienne en 2004. Tawfiq Tiraoui, a précisé, lors d’une conférence de presse donnée à Ramallah en Cisjordanie, que la commission se fondait notamment sur les conclusions des rapports médicaux suisse et russe.

 Établis à partir d'échantillons biologiques, prélevés le 27 novembre 2012 sur sa dépouille, ces rapports permettent d'établir que "Yasser Arafat n'est mort "ni de vieillesse, ni de maladie, mais par empoisonnement", a indiqué le Dr Abdallah al-Bachir, chef de l'équipe médicale de la commission d'enquête.
 
Les experts helvètes ont trouvé dans le fémur et les côtes de Yasser Arafat un niveau de polonium de 18 à 36 fois supérieur à la normale. Pour le centre universitaire romand de médecine légale, ces doses supposent forcément l'intervention d'un tiers. 
 
Prudence de l’expertise
 
Mais les deux experts, qui ont examiné la dépouille de Yasser Arafat, restent néanmoins prudents : s’ils appuient l’hypothèse d’un empoisonnement au polonium, ils n’avançaient aucune certitude.
 
"On ne peut pas dire que le polonium a été la source de la mort" d'Arafat, a déclaré, jeudi 7 novembre, lors d'une conférence de presse à Lausanne, le professeur François Bochud, directeur de l'Institut de radiophysique appliquée. Mais "on ne peut pas l'exclure", a-t-il nuancé. "Nos résultats soutiennent raisonnablement la thèse de l'empoisonnement", a ajouté le professeur Bochud.
 
Il n'est pas possible pour les scientifiques d'apporter des conclusions plus tranchées. Selon le professeur Patrice Mangin, directeur du Centre universitaire romand de médecine légale, il aurait fallu obtenir des échantillons  après la mort d'Arafat, survenue dans un hôpital de la région parisienne, mais il n'en existe plus.
 
Des experts russes avaient, de leur côté, indiqué en octobre dernier, ne pas avoir retrouvé de polonium dans les échantillons biologiques. Une soixantaine d'échantillons de la dépouille du dirigeant historique palestinien, exhumée à Ramallah en novembre 2012, avait été répartis entre des équipes russes, françaises et suisses. 
 
La commission palestinienne attend le rapport de Paris
 
Le rapport français n'a, lui, toujours pas été transmis à la commission palestinienne, qui a demandé à Paris d'accélérer la procédure. "La France connaît toute la vérité et les détails sur le martyre de Yasser Arafat", a insisté Tawfiq Tiraoui.
 
Les raisons de la mort du dirigeant historique palestinien le 11 novembre 2004 n'ont pas été élucidées, et nombre de Palestiniens soupçonnent Israël, qui a toujours nié, de l'avoir empoisonné.
 
Souha Arafat, veuve de l'ancien président de l'Autorité palestinienne, avait annoncé jeudi avoir recueilli des informations de l'équipe suisse, et dénoncé un "assassinat politique". Cette dernière, qui a déposé plainte en 2012 en France, déclenchant une information judiciaire pour assassinat, n’accuse en revanche aucun pays ou individu en particulier.
 
Avec dépêches

Première publication : 08/11/2013

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Arafat : les experts ne confirment pas la thèse de l'empoisonnement au polonium

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    La veuve de Yasser Arafat crie à "l'assassinat politique"

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Arafat : l'expertise russe exclut l'hypothèse d'un empoisonnement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)