Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Les Brésiliens de Mineiro ne veulent pas de Nicolas Anelka

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

Asie - pacifique

Vidéo : le typhon le plus violent au monde frappe les Philippines

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2013

L’arrivée de Haiyan, le typhon le plus violent au monde de l'année 2013, s'abat sur les Philippines, et a déjà provoqué de nombreux dégâts. Les conséquences de cette catastrophe climatique pourraient être dramatiques.

Haiyan, le super typhon le plus violent au monde en 2013, survole les Philippines depuis vendredi 8 novembre. Son arrivée a provoqué des innondations et la destruction de bâtiments dans les régions exposées du centre du pays.

Selon l’agence météo de l’archipel, les rafales de vent atteignent 275 km/h par endroit. Le phénomène climatique se dirige désormais vers le nord-ouest et la mer de Chine du sud, à la vitesse de 39 km/h, indique l’agence.

À Guiuan, première ville frappée par le cyclone, les dégâts s'annoncent catastrophiques. Dans ce port de pêche de quarante mille âmes, le météorologue américain Jeff Masters estime qu’on pourrait constater "peut-être les plus gros dégâts causés par un cyclone tropical sur une ville depuis un siècle".

Un peu plus tard, la chaîne de télévision ABS CBN diffusait des images de rues submergées et de bâtiments écroulés à Tacloban, une ville de 200 000 habitants située également sur le littoral.

Des pointes à 380 km/h

Benigno Aquino, le président philippin, a mis en garde la population, la veille, afin qu’elle prenne le maximum de précautions contre cette tempête géante, qui atteint les 380 km/h, en approchant des côtes philippines.

"À l'attention de nos responsables locaux, vos résidents sont confrontés à un grave péril. Faisons tout ce que nous pouvons tant que [Haiyan] n'a pas encore frappé le pays", a déclaré la présidence dans un discours diffusé par la télévision nationale.

"Nous pouvons diminuer les conséquences de ce typhon, si nous nous entraidons. Restons calmes, surtout lorsque nous achetons des produits de première nécessité, et en nous installant dans des endroits sans danger", a-t-il expliqué.

Selon la défense civile, plus de 125 000 personnes dans les zones les plus vulnérables ont été évacuées avant l'arrivée du typhon. Des millions d'autres se sont calfeutrées dans leurs maisons.

Avec dépêches

Première publication : 08/11/2013

  • INTEMPÉRIES

    Cyclone : En Inde, l'évacuation massive limite le nombre de victimes

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Mexique : les touristes bloqués à Acapulco évacués par la route

    En savoir plus

  • Haïti : Port-au-Prince, trois ans après le séisme

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)