Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

Asie - pacifique

Vidéo : le typhon le plus violent au monde frappe les Philippines

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2013

L’arrivée de Haiyan, le typhon le plus violent au monde de l'année 2013, s'abat sur les Philippines, et a déjà provoqué de nombreux dégâts. Les conséquences de cette catastrophe climatique pourraient être dramatiques.

Haiyan, le super typhon le plus violent au monde en 2013, survole les Philippines depuis vendredi 8 novembre. Son arrivée a provoqué des innondations et la destruction de bâtiments dans les régions exposées du centre du pays.

Selon l’agence météo de l’archipel, les rafales de vent atteignent 275 km/h par endroit. Le phénomène climatique se dirige désormais vers le nord-ouest et la mer de Chine du sud, à la vitesse de 39 km/h, indique l’agence.

À Guiuan, première ville frappée par le cyclone, les dégâts s'annoncent catastrophiques. Dans ce port de pêche de quarante mille âmes, le météorologue américain Jeff Masters estime qu’on pourrait constater "peut-être les plus gros dégâts causés par un cyclone tropical sur une ville depuis un siècle".

Un peu plus tard, la chaîne de télévision ABS CBN diffusait des images de rues submergées et de bâtiments écroulés à Tacloban, une ville de 200 000 habitants située également sur le littoral.

Des pointes à 380 km/h

Benigno Aquino, le président philippin, a mis en garde la population, la veille, afin qu’elle prenne le maximum de précautions contre cette tempête géante, qui atteint les 380 km/h, en approchant des côtes philippines.

"À l'attention de nos responsables locaux, vos résidents sont confrontés à un grave péril. Faisons tout ce que nous pouvons tant que [Haiyan] n'a pas encore frappé le pays", a déclaré la présidence dans un discours diffusé par la télévision nationale.

"Nous pouvons diminuer les conséquences de ce typhon, si nous nous entraidons. Restons calmes, surtout lorsque nous achetons des produits de première nécessité, et en nous installant dans des endroits sans danger", a-t-il expliqué.

Selon la défense civile, plus de 125 000 personnes dans les zones les plus vulnérables ont été évacuées avant l'arrivée du typhon. Des millions d'autres se sont calfeutrées dans leurs maisons.

Avec dépêches

Première publication : 08/11/2013

  • INTEMPÉRIES

    Cyclone : En Inde, l'évacuation massive limite le nombre de victimes

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Mexique : les touristes bloqués à Acapulco évacués par la route

    En savoir plus

  • Haïti : Port-au-Prince, trois ans après le séisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)