Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, un mandat d'arrêt délivré contre le capitaine

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

Asie - pacifique

Vidéo : le typhon le plus violent au monde frappe les Philippines

© AFP

Vidéo par Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2013

L’arrivée de Haiyan, le typhon le plus violent au monde de l'année 2013, s'abat sur les Philippines, et a déjà provoqué de nombreux dégâts. Les conséquences de cette catastrophe climatique pourraient être dramatiques.

Haiyan, le super typhon le plus violent au monde en 2013, survole les Philippines depuis vendredi 8 novembre. Son arrivée a provoqué des innondations et la destruction de bâtiments dans les régions exposées du centre du pays.

Selon l’agence météo de l’archipel, les rafales de vent atteignent 275 km/h par endroit. Le phénomène climatique se dirige désormais vers le nord-ouest et la mer de Chine du sud, à la vitesse de 39 km/h, indique l’agence.

À Guiuan, première ville frappée par le cyclone, les dégâts s'annoncent catastrophiques. Dans ce port de pêche de quarante mille âmes, le météorologue américain Jeff Masters estime qu’on pourrait constater "peut-être les plus gros dégâts causés par un cyclone tropical sur une ville depuis un siècle".

Un peu plus tard, la chaîne de télévision ABS CBN diffusait des images de rues submergées et de bâtiments écroulés à Tacloban, une ville de 200 000 habitants située également sur le littoral.

Des pointes à 380 km/h

Benigno Aquino, le président philippin, a mis en garde la population, la veille, afin qu’elle prenne le maximum de précautions contre cette tempête géante, qui atteint les 380 km/h, en approchant des côtes philippines.

"À l'attention de nos responsables locaux, vos résidents sont confrontés à un grave péril. Faisons tout ce que nous pouvons tant que [Haiyan] n'a pas encore frappé le pays", a déclaré la présidence dans un discours diffusé par la télévision nationale.

"Nous pouvons diminuer les conséquences de ce typhon, si nous nous entraidons. Restons calmes, surtout lorsque nous achetons des produits de première nécessité, et en nous installant dans des endroits sans danger", a-t-il expliqué.

Selon la défense civile, plus de 125 000 personnes dans les zones les plus vulnérables ont été évacuées avant l'arrivée du typhon. Des millions d'autres se sont calfeutrées dans leurs maisons.

Avec dépêches

Première publication : 08/11/2013

  • INTEMPÉRIES

    Cyclone : En Inde, l'évacuation massive limite le nombre de victimes

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Mexique : les touristes bloqués à Acapulco évacués par la route

    En savoir plus

  • Haïti : Port-au-Prince, trois ans après le séisme

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)