Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Parti communiste chinois : réunion au sommet pour fixer le cap des dix ans à venir

© AFP

Vidéo par Baptiste FALLEVOZ

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 09/11/2013

Les dirigeants du Parti communiste chinois sont réunis à huis clos à Pékin pour quatre jours. Cette troisième assemblée doit fixer les lignes directrices des dix prochaines années alors que la Chine cherche à réformer son économie.

Une réunion des dirigeants du Parti communiste chinois (PCC), qualifiée d'"historique" par les médias d'État, s'est ouverte samedi 9 novembre dans un grand hôtel de Pékin. Ce plenum à huis clos des 376 membres du Comité central du Parti, le troisième de ce type depuis la transition il y a un an au sommet du régime, durera jusqu'à mardi, a indiqué l'agence Chine nouvelle. Les hauts responsables doivent délibérer sur "d'importantes questions concernant un approfondissement général des réformes". Objectif : fixer le cap d'un nouveau train de réorientations économiques.

"Les espoirs sont grands sur l'issue de cette réunion historique", titre samedi en une le "Global Times", un quotidien officiel, tandis que le "Quotidien du Peuple", organe du PCC, parle d'un "nouveau point de départ historique pour la Chine". La réunion "donnera les grandes lignes des réformes qui détermineront la compétitivité de la Chine pour la décennie à venir", insiste le "Global Times" dans un éditorial.

"Il est très difficile de savoir ce qui va se tramer dans les coulisses de l’hôtel", explique Baptiste Falleroz, correspondant de FRANCE 24 à Pékin. "On en saura plus mardi soir quand il y aura un communiqué publié par le Parti", ajoute-t-il, rappelant que "la Chine veut accentuer son avancée vers le libéralisme."

Vers des réformes économiques et sociales

Les débats devraient porter sur "l’ouverture", explique notre correspondant : "Ouverture par exemple à de nombreuses entreprises privées dans des domaines qui étaient jusqu’ici réservés aux puissantes entreprises d’État : les chemins de fer, le pétrole, le gaz et même la santé. Ouverture également aux entreprises étrangères dans des domaines dans lesquels elles n’avaient quasiment pas accès jusqu'ici, la culture par exemple. Des réformes également peut-être dans le système bancaire avec plus de libéralisation." Dans le domaine social, "on peut s’attendre à une amélioration du système de sécurité sociale ainsi qu’une réforme d’une loi qui empêche certains citoyens des campagnes de devenir propriétaires de la terre."

Les analystes s'attendent cependant à "une feuille de route" très générale des réformes, estimant que les détails et le calendrier précis ne seront dévoilés qu'ultérieurement, et que leur mise en œuvre devrait rester très progressive. "N’oublions pas que ce ne sont que des lignes directrices. Il va falloir ensuite les mettre en pratique. Il est possible que dans les prochaines années, les dirigeants du PC soient confrontés à une multitude de résistances au sein même du PC et de la part de groupes d’intérêts très puissants des entreprises d’État", conclut Baptiste Falleroz.

Avec dépêches

Première publication : 09/11/2013

  • ENVIRONNEMENT

    En Chine, la pollution aveugle la population... et les caméras de surveillance

    En savoir plus

  • CHINE

    L’Icare de la politique chinoise, Bo Xilai, ne sortira plus jamais de prison

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Les rêves de grandeur de Xiaomi, l'"Apple chinois"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)