Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 1 200 morts aux Philippines après le passage du super typhon Haiyan

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2013

Le typhon Haiyan, l'un des plus violents depuis des décennies, a ravagé la ville de Tacloban, dans le centre des Philippines. La Croix-Rouge locale dénombre au moins un millier de morts dans cette localité et 200 autres dans la province de Samar.

Le typhon Haiyan est l'un des plus puissants à avoir jamais frappé la Terre. Il a touché vendredi 8 novembre le centre des Philippines faisant au moins 1 000 morts à Tacloban et 200 autres dans la province de Samar, selon la Croix-Rouge philippine.

"On peut voir flotter plus de 1 000 corps à Tacloban, selon nos équipes de la Croix-Rouge, a déclaré à Reuters Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine. À Samar, il y a autour de 200 morts. Les vérifications sont en cours."

Des bourrasques soufflant jusqu'à 300 km/h ont soulevé des vagues de cinq à six mètres lorsque le typhon, alors classé en catégorie 5, la plus élevée, a abordé les îles de Leyte et de Samar.  Haiyan, rétrogradé depuis lors en catégorie 4, se dirige désormais vers les côtes du Vietnam.

Des zones entièrement rasées

Des zones entières de Tacloban, la capitale, sont rasées, a témoigné un photographe de l'AFP. La ville se trouvait sur la trajectoire du typhon lorsqu'il était à son maximum. Les arbres et les pylônes électriques jonchaient le sol et de nombreuses voitures étaient renversées. Des habitants, hébétés, parcouraient les décombres en réclamant de l'eau aux journalistes parvenus sur place.

"Nous avons des informations faisant état d'immeubles effondrés, de maisons rasées et de glissements de terrain", a déclaré à l'AFP Gwendolyn Pang. "Mais nous ne pouvons pas dire avec certitude l'étendue des dégâts".

Inquiétudes des autorités

Le gouvernement a dépêché 15 000 soldats vers les zones les plus dévastées. Il a envoyé des avions C130 chargés de matériel de secours et de communication, des hélicoptères et des unités d'infanterie, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée.

Le gouvernement a exprimé son inquiétude, après l'évacuation de 800 000 personnes dans des abris.

Chaque année, les Philippines sont balayées par une vingtaine de grosses tempêtes ou typhons, entre juin et octobre. L'archipel est la première terre que rencontrent ces tempêtes qui se forment au-dessus du Pacifique.

Le typhon le plus violent de 2012, Bopha, avait frappé lui aussi les Philippines, faisant quelque 2 000 morts ou disparus sur Mindanao, une île du sud du pays.

Avec dépêches

Première publication : 09/11/2013

  • CLIMAT

    Vidéo : le typhon le plus violent au monde frappe les Philippines

    En savoir plus

  • CLIMAT

    Le super typhon Haiyan fait au moins 100 morts aux Philippines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)