Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Le camp Bouteflika crie victoire, l'opposant Ali Benflis dénonce des fraudes

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est une nouvelle souche

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 1 200 morts aux Philippines après le passage du super typhon Haiyan

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2013

Le typhon Haiyan, l'un des plus violents depuis des décennies, a ravagé la ville de Tacloban, dans le centre des Philippines. La Croix-Rouge locale dénombre au moins un millier de morts dans cette localité et 200 autres dans la province de Samar.

Le typhon Haiyan est l'un des plus puissants à avoir jamais frappé la Terre. Il a touché vendredi 8 novembre le centre des Philippines faisant au moins 1 000 morts à Tacloban et 200 autres dans la province de Samar, selon la Croix-Rouge philippine.

"On peut voir flotter plus de 1 000 corps à Tacloban, selon nos équipes de la Croix-Rouge, a déclaré à Reuters Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine. À Samar, il y a autour de 200 morts. Les vérifications sont en cours."

Des bourrasques soufflant jusqu'à 300 km/h ont soulevé des vagues de cinq à six mètres lorsque le typhon, alors classé en catégorie 5, la plus élevée, a abordé les îles de Leyte et de Samar.  Haiyan, rétrogradé depuis lors en catégorie 4, se dirige désormais vers les côtes du Vietnam.

Des zones entièrement rasées

Des zones entières de Tacloban, la capitale, sont rasées, a témoigné un photographe de l'AFP. La ville se trouvait sur la trajectoire du typhon lorsqu'il était à son maximum. Les arbres et les pylônes électriques jonchaient le sol et de nombreuses voitures étaient renversées. Des habitants, hébétés, parcouraient les décombres en réclamant de l'eau aux journalistes parvenus sur place.

"Nous avons des informations faisant état d'immeubles effondrés, de maisons rasées et de glissements de terrain", a déclaré à l'AFP Gwendolyn Pang. "Mais nous ne pouvons pas dire avec certitude l'étendue des dégâts".

Inquiétudes des autorités

Le gouvernement a dépêché 15 000 soldats vers les zones les plus dévastées. Il a envoyé des avions C130 chargés de matériel de secours et de communication, des hélicoptères et des unités d'infanterie, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'armée.

Le gouvernement a exprimé son inquiétude, après l'évacuation de 800 000 personnes dans des abris.

Chaque année, les Philippines sont balayées par une vingtaine de grosses tempêtes ou typhons, entre juin et octobre. L'archipel est la première terre que rencontrent ces tempêtes qui se forment au-dessus du Pacifique.

Le typhon le plus violent de 2012, Bopha, avait frappé lui aussi les Philippines, faisant quelque 2 000 morts ou disparus sur Mindanao, une île du sud du pays.

Avec dépêches

Première publication : 09/11/2013

  • CLIMAT

    Vidéo : le typhon le plus violent au monde frappe les Philippines

    En savoir plus

  • CLIMAT

    Le super typhon Haiyan fait au moins 100 morts aux Philippines

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)