Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

L'État va emprunter 4,5 milliards d'euros pour solder la dette du Crédit Lyonnais

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/11/2013

Le gouvernement a décidé d'anticiper le remboursement d'une dette de 4,5 milliards d'euros liée à la faillite du crédit Lyonnais, en empruntant sur les marchés financiers, a annoncé Bercy, dimanche, confirmant une information du "Parisien".

L'État va anticiper d'un an un emprunt de 4,5 milliards d'euros sur les marchés financiers pour solder la dette issue du naufrage du Crédit Lyonnais, rapporte dimanche 10 novembre le journal "Le Parisien", ce que confirme le ministère du Budget

"Il est bien prévu dans le projet de loi de finances rectificative une reprise de dette de l'EPFR" (Etablissement public de financement et de restructuration), un organisme créé dans les années 1990 afin d'organiser le soutien financier de l'État au plan de sauvetage du Crédit Lyonnais, a indiqué un porte-parole du ministère, qui a également confirmé le montant évoqué par le quotidien.

Un "point final" au volet financier

Précisément, un des articles de la loi de finances rectificative de 2013, qui doit être présentée mercredi en Conseil des ministres, "autorisera l'Agence France Trésor – le service de Bercy chargé de la dette – à emprunter 4,5 milliards d'euros sur les marchés financiers", avec pour objectif de rembourser "les dernières dettes générées par la quasi-faillite de cette banque publique en 1993". "Si le Parlement accepte la mesure, l'État mettra donc un point final au volet financier de ce naufrage industriel", souligne Le Parisien.

Pour sauver Le Crédit Lyonnais, l'État a créé en 1995 deux structures : le Consortium de réalisation (CDR), qui était chargé de vendre des actifs du Crédit Lyonnais, et l'EPFR, qui avait emprunté à l'époque 130 milliards de francs (environ 19,8 milliards d'euros) à l'établissement bancaire, rappelle le journal. Il reste aujourd'hui une traite de 4,5 milliards d'euros à régler avant le 31 décembre 2014.

"On anticipe d'un an sur l'échéance car les conditions de financement sont favorables", a expliqué le porte-parole, faisant valoir qu'il s'agissait d'"une solution conforme à l'intérêt des finances publiques".

La justice poursuit son enquête sur l'arbitrage

Cependant le feuilleton judiciaire de ce dossier se poursuit, notamment le dossier Adidas et l'arbitrage controversé qui avait accordé 403 millions d'euros à l'homme d'affaires Bernard Tapie pour solder son contentieux avec le Crédit Lyonnais.

Avec un montage complexe, la banque avait racheté Adidas à Bernard Tapie dans la première moitié des années 90 avant de revendre l'équipementier à Robert Louis-Dreyfus. Bernard Tapie s'était estimé floué et a attaqué en justice pour demander une compensation. Ce qui a donné lieu à un arbitrage et 403 millions d'euros de compensation.

Mais la justice enquête désormais sur cet arbitrage, qu'elle soupçonne d'être une "escroquerie en bande organisée" qui mêlerait Bernard Tapie, son avocat Me Maurice Lantourne, le juge arbitre Pierre Estoup ou encore le patron d'Orange Stéphane Richard, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde alors ministre de l'Économie et des finances.

Avec dépêches

Première publication : 10/11/2013

  • FRANCE

    Bernard Tapie prévient qu'il "va se battre" contre "le vol" de ses biens

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Arbitrage : Bernard Tapie dénonce un complot visant Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arbitrage : Bernard Tapie mis en examen pour escroquerie en bande organisée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)