Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Economie

La journée des célibataires a transformé la Chine en paradis du e-commerce

© Twitter - @Alizila

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 11/11/2013

Le 11 novembre est la journée des célibataires et... des promotions sur l’Internet. Une folie du e-shopping s’est emparée des 270 millions de cyber-consommateurs, qui ont transformé ce jour en plus importante date de l’histoire du commerce en ligne.

Le jour des célibataires en Chine est devenu, cette année, la date la plus importante de l’histoire du e-commerce. En une matinée, Taobao et Tmall, les deux principaux sites marchands du géant national de l’Internet Alibaba, ont enregistré 3,1 milliards de dollars [2,32 milliards d’euros] de transactions en ligne. C’est le double des ventes réalisées dans une journée entière par tous les e-commerçants, lors du Cyber monday 2012, l’équivalent américain de cette grande messe des bonnes affaires en ligne.

Outre le mastodonte Alibaba, dont la galaxie des sites représente 80 % des ventes en ligne, Amazon et une myriade d’autres e-commerçants cherchent, à coup de promotions pouvant aller jusqu’à -90 % du prix, à attirer l’attention des plus de 270 millions de cyber-consommateurs chinois.

Si la date du 11 novembre est, depuis une vingtaine d’années, l’occasion pour les âmes solitaires de déclarer leur flamme, Alibaba y a greffé, à partir de 2009, ce que le magazine ‘’Foreign Policy’’ appelle "la thérapie par le shopping". À tel point qu’un internaute s’est exclamé sur Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, que “passer la journée des célibataires seul n’est pas effrayant, mais ce qui l’est est de ne pas avoir les moyens de profiter des promotions du ‘double 11’ (11 novembre)”.

Le soutien aux quelques centaines de millions de célibataires se résume essentiellement aux promotions mises en avant par les cyber-commerçants. Tmall se targue, ainsi, de vendre à prix cassés des sweat-shirts portant l’inscription “je suis célibataire, parce que je suis trop gros(se)”. Amazon a annoncé abaisser le tarif des bagues de mariages... au cas où. Alibaba souligne, de son côté, que les Chinois se sont rués sur les sous-vêtements : deux millions de caleçons et autres soutiens-gorge se sont vendus entre minuit et une heure du matin.

Sacre du PDG d’Alibaba

Mais l’essentiel du chiffre d’affaires provient surtout des produits technologiques, qui n’ont que peu à voir avec les cœurs à prendre. Ainsi, Xiaomi, la star du moment des smartphones “made in China”, a été la première marque à dépasser les 100 millions de yuans [12,2 millions d’euros] de vente en cette journée de fièvre dépensière. Un cap franchi en trois minutes.

Certes, un grand nombre de marques, même occidentales, comptent profiter de cette journée. Mais le grand vainqueur en sera, très probablement, Jack Ma, le PDG d’Alibaba, comme le rappelle le ‘’South China Morning Post’’. Avant le coup d’envoi de la frénésie dépensière de ce "cyber monday" à la chinoise, l’homme d’affaires avait estimé que cette journée allait, à elle seule, rapporter plus de trois milliards d’euros à son groupe.

Un objectif d’autant plus réaliste que, cette année, la journée d’e-promotions a reçu le soutien du Premier ministre, Li Keqiang, en personne. Il a reçu Jack Ma lundi dernier, et, à l’issue de leur discussion, a félicité le fondateur d’Alibaba d’avoir créé une véritable “fête du shopping”.

Mais pour certains, le "double 11" peut se transformer en véritable calvaire, voire être mortel. En 2012, les transporteurs chinois ont eu le plus grand mal à assurer toutes les livraisons dans les délais. La fatigue de livreurs obligés de transporter plus de 150 colis par jour, ne leur laissant même pas le temps de déjeuner, a également été relevée par plusieurs médias chinois.

Première publication : 11/11/2013

  • TECHNOLOGIES

    Les rêves de grandeur de Xiaomi, l'"Apple chinois"

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    La Chine prête à accueillir les Xbox, Playstation et Wii en toute légalité

    En savoir plus

  • CHINE

    La transition économique chinoise n'est pas un long fleuve tranquille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)