Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 11/11/2013

"Ordre, contre-ordre, désordre"

© France 24

Presse française, Lundi 11 novembre. Au menu de la presse française ce matin, les commémorations de l’armistice qui a mis fin à la Première guerre mondiale, sur fond d’appel à l’unité national lancé par François Hollande, à un moment où la fronde fiscale menace de s’étendre.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les commémorations de l’armistice, qui a mis fin à la Première guerre mondiale.
 
Cent après le début de ce conflit qui a fait plus de 9 millions de morts, la France rend hommage à ses «poilus», ses soldats de la Grande guerre. Des commémorations qu’on retrouve à la Une de la Croix, qui revient sur les racines de ce conflit.
 
 
Et alors que débutent les commémorations, François Hollande a décidé de se rendre à Oyonnax, dans l’Ain, pour un 11 novembre placé sous le signe de la «mobilisation» en temps de crise. Le président de la République «rêve d’unité nationale», mais, ironise le Figaro, si François Hollande «se pose en généralissime, il soulève d’abord la question de son autorité». «Le courage que le général Hollande demande à la troupe, en fait-il preuve lui-même en rechignant à adopter les réformes structurelles dont le pays a besoin ?». «Le poilu d’hier, avec son bon sens un peu bourru, aurait ainsi résumé la situation: «Ordre, contre-ordre, désordre».
 
L’appel à la mobilisation de François Hollande intervient à un moment où la fronde contre l’écotaxe lancée en Bretagne menace de s’étendre dans tout le pays. Le Figaro rappelle que des actions coup de poing ont eu lieu ce week-end. Après les portiques écotaxe, ce sont les radars qui font les frais de la colère fiscale.
 
Le mouvement s’étend, et les mises en garde «contre une implosion sociale se multiplient», d’après le Point, qui fait état d’un sondage selon lequel 72 % des Français estiment que les mécontentements sociaux actuels vont déboucher sur un mouvement de grande ampleur. La colère des Bretons est d’ailleurs relayée au niveau politique, à droite, mais aussi à gauche: la présidente de la région Poitou-Charentes et ex-candidate à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, a évoqué ce week-end une «révolte citoyenne» légitime face à une écotaxe «absurde».
 
Les élus de gauche se disent de plus en plus inquiets face à la montée des mécontentements. Ils le sont d’autant plus que les municipales approchent à grands pas, et que la possibilité d’un vote sanction en mars prochain se profile. Les députés socialistes, comme Thomas Thévenoud, que le Parisien a suivi dans sa circonscription de Saône-et-Loire, sont de plus en plus confrontés au malaise de leurs propres troupes.
 
Enfin, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault doit présenter à la fin du mois son projet de loi sur la prostitution à l’Assemblée nationale. C’est un texte qui viserait à pénaliser les clients, d’après Libération, qui évoque une loi «racoleuse», en dressant un réquisitoire totalement à charge contre cette idée.
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus