Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 11/11/2013

"Ordre, contre-ordre, désordre"

© France 24

Presse française, Lundi 11 novembre. Au menu de la presse française ce matin, les commémorations de l’armistice qui a mis fin à la Première guerre mondiale, sur fond d’appel à l’unité national lancé par François Hollande, à un moment où la fronde fiscale menace de s’étendre.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les commémorations de l’armistice, qui a mis fin à la Première guerre mondiale.
 
Cent après le début de ce conflit qui a fait plus de 9 millions de morts, la France rend hommage à ses «poilus», ses soldats de la Grande guerre. Des commémorations qu’on retrouve à la Une de la Croix, qui revient sur les racines de ce conflit.
 
 
Et alors que débutent les commémorations, François Hollande a décidé de se rendre à Oyonnax, dans l’Ain, pour un 11 novembre placé sous le signe de la «mobilisation» en temps de crise. Le président de la République «rêve d’unité nationale», mais, ironise le Figaro, si François Hollande «se pose en généralissime, il soulève d’abord la question de son autorité». «Le courage que le général Hollande demande à la troupe, en fait-il preuve lui-même en rechignant à adopter les réformes structurelles dont le pays a besoin ?». «Le poilu d’hier, avec son bon sens un peu bourru, aurait ainsi résumé la situation: «Ordre, contre-ordre, désordre».
 
L’appel à la mobilisation de François Hollande intervient à un moment où la fronde contre l’écotaxe lancée en Bretagne menace de s’étendre dans tout le pays. Le Figaro rappelle que des actions coup de poing ont eu lieu ce week-end. Après les portiques écotaxe, ce sont les radars qui font les frais de la colère fiscale.
 
Le mouvement s’étend, et les mises en garde «contre une implosion sociale se multiplient», d’après le Point, qui fait état d’un sondage selon lequel 72 % des Français estiment que les mécontentements sociaux actuels vont déboucher sur un mouvement de grande ampleur. La colère des Bretons est d’ailleurs relayée au niveau politique, à droite, mais aussi à gauche: la présidente de la région Poitou-Charentes et ex-candidate à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, a évoqué ce week-end une «révolte citoyenne» légitime face à une écotaxe «absurde».
 
Les élus de gauche se disent de plus en plus inquiets face à la montée des mécontentements. Ils le sont d’autant plus que les municipales approchent à grands pas, et que la possibilité d’un vote sanction en mars prochain se profile. Les députés socialistes, comme Thomas Thévenoud, que le Parisien a suivi dans sa circonscription de Saône-et-Loire, sont de plus en plus confrontés au malaise de leurs propres troupes.
 
Enfin, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault doit présenter à la fin du mois son projet de loi sur la prostitution à l’Assemblée nationale. C’est un texte qui viserait à pénaliser les clients, d’après Libération, qui évoque une loi «racoleuse», en dressant un réquisitoire totalement à charge contre cette idée.
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus