Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

Economie

Accord de libre-échange : reprise des négociations entre Européens et Américains

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 11/11/2013

Deuxième acte des négociations entre l'Union européenne et les États-Unis pour tenter de définir le cadre d'un accord de libre-échange. Les deux parties se sont retrouvées à Bruxelles sur fond du scandale des écoutes par la NSA.

Le grand chantier d'une éventuelle vaste zone de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européennne a été remis sur la table, lundi 11 novembre, à Bruxelles. Avec un mois de retard, les  négociateurs des deux régions ont repris les discussions sur le cadre d'un tel accord.

Les négociations auraient, en effet, dû reprendre dès début octobre, mais la date avait été repoussée en raison de la fermeture partielle du gouvernement américain, suite au blocage budgétaire outre-Atlantique.

Les discussions se tiendront jusqu'à vendredi, et porteront sur des sujets aussi divers que les services, l'investissement, l'énergie et les matières premières, ainsi que les questions de régulation. L'étape actuelle consiste, essentiellement, à "essayer d'identifier les secteurs, où les discussions peuvent avancer", a expliqué à l'AFP une source communautaire.

Mais le contenu exact des négociations reste flou aux yeux du grand public. Les États n'ont, en effet, pas réussi à tomber d'accord pour rendre les débats publics.

L'ombre Snowden

Outre la défense du pré-carré commercial de chaque pays concerné [comme l'exception culturelle française], l'affaire Snowden doit également empoisonner l'atmosphère à la table des négociations. Depuis le début des discussions, en juin dernier, les révélations tirées des documents fournis par l'ex-consultant de la CIA ont fait éclater au grand jour les pratiques d'espionnage numérique des États-Unis.

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, a tenté d'affirmer que la négociation commerciale "est vraiment une question distincte", et "ne devrait pas être confondue avec les interrogations légitimes, qui peuvent se poser concernant les activités de la NSA".

Mais les pays européens, qui ont été la cible de l'espionnage américain jusqu'aux plus hautes sphères de l'État, estiment que ces pratiques relèvent "de la question de confiance, qui vont être évoquées lors des négociations", a souligné à l'AFP, une source européenne proche des négociations.

Dans ce contexte, les Européens ne veulent pas transiger sur les normes de protection des données personnelles, même s'ils sont prêts à parler de transfert d'informations. "C'est une ligne rouge", affirme-t-on à Bruxelles.

Avec AFP

Première publication : 11/11/2013

  • COMMERCE

    Libre-échange UE-Canada : "Avec les États-Unis, ce sera une autre paire de manches"

    En savoir plus

  • COMMERCE INTERNATIONAL

    Accord de libre-échange avec les États-Unis : la ligne rouge des Européens

    En savoir plus

  • COMMERCE

    Libre-échange : l'exception culturelle française reconnue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)