Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

Moyen-orient

Le groupe Tamarrod de Gaza appelle à manifester contre le Hamas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/11/2013

À l'occasion de l'anniversaire de la mort de Yasser Arafat, un appel à manifester à Gaza contre le Hamas a été lancé lundi par le groupe Tamarrod. Ce mouvement s'inspire de la mobilisation en Égypte, qui a renversé le président Morsi.

C'est une journée test pour le mouvement Tamarrod de Gaza. Le groupe a appelé à une mobilisation , lundi 11 novembre - date anniversaire de la mort de Yasser Arafat, contre le Hamas. Difficile, pour l'heure, de savoir, si l'appel de cette obscure mouvance sera suivi. 

Dans les rues de Gaza, les habitants interrogés par l'envoyée spéciale de Radio France Internationale (RFI), Murielle Paradon, ne semblent y prêter que peu d'intérêt. "Les gens ont d’autres préoccupations", raconte un jeune étudiant, faisant allusion à la pénurie d'essence et d'électricité, qui asphyxie la bande de Gaza depuis le blocus égyptien et israélien. 

Les Gazaouis craignent aussi, et surtout, pour leur vie. En effet, rares sont ceux qui se risqueraient à s'opposer contre le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007. 

"Gang criminel"

Il faut dire que peu d'informations circulent sur ce mouvement Tamarrod de Gaza, qui se dit affilié à aucun parti. Il s'inspire de la mobilisation en Égypte, à l'origine du renversement du président Morsi. Depuis août dernier, le groupe communique pour une mobilisation importante et pacifique contre le Hamas, qu'il qualifie de "gang criminel", et qu'il accuse d’oppresser les Gazaouis. Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube le 19 août, quatre hommes cagoulés "affirment ne plus supporter de se taire" devant "l’injustice que fait régner le Hamas sur Gaza".

Si le mouvement Tamarrod ne veut pas "chasser" le Hamas de la bande de Gaza, il avertit, qu’après le 11 novembre prochain, le mouvement islamiste " ne gouvernera plus". "Nous sommes prêts à tout, sauf à utiliser les armes, parce que nous sommes différents de vous, nous ne dirigerons pas nos armes contre nos frères […]. Nous vous affronterons avec nos poitrines nues", assènent-ils.

"Il y aura des affrontements"

Le Tamarrod palestinien ne semble pas laisser le Hamas indifférent. Les cadres du parti islamiste ont accusé le Fatah de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, qui administre la Cisjordanie, d’avoir lancé ce mouvement pour semer le chaos à Gaza.

La nouvelle porte-parole du Fatah pour les médias étrangers, Israa al-Mudallal, ne cache pas sa colère face à ce mouvement. "Ce sont des jeunes qui s’opposent au gouvernement. Ils ne sont ni religieux, ni cultivés, ni instruits. S’ils veulent manifester, il y aura des affrontements entre eux et le gouvernement", promet-elle.

Première publication : 11/11/2013

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Israa al-Mudallal, la nouvelle voix du Hamas

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pouvoir militaire égyptien resserre son étau sur la bande de Gaza

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Un Tamarrod palestinien s'attaque au Hamas, "l'oppresseur de Gaza"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)