Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : il n'y a pas qu'un seul coupable, selon Christopher Clark

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

Moyen-orient

Le groupe Tamarrod de Gaza appelle à manifester contre le Hamas

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/11/2013

À l'occasion de l'anniversaire de la mort de Yasser Arafat, un appel à manifester à Gaza contre le Hamas a été lancé lundi par le groupe Tamarrod. Ce mouvement s'inspire de la mobilisation en Égypte, qui a renversé le président Morsi.

C'est une journée test pour le mouvement Tamarrod de Gaza. Le groupe a appelé à une mobilisation , lundi 11 novembre - date anniversaire de la mort de Yasser Arafat, contre le Hamas. Difficile, pour l'heure, de savoir, si l'appel de cette obscure mouvance sera suivi. 

Dans les rues de Gaza, les habitants interrogés par l'envoyée spéciale de Radio France Internationale (RFI), Murielle Paradon, ne semblent y prêter que peu d'intérêt. "Les gens ont d’autres préoccupations", raconte un jeune étudiant, faisant allusion à la pénurie d'essence et d'électricité, qui asphyxie la bande de Gaza depuis le blocus égyptien et israélien. 

Les Gazaouis craignent aussi, et surtout, pour leur vie. En effet, rares sont ceux qui se risqueraient à s'opposer contre le mouvement islamiste, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007. 

"Gang criminel"

Il faut dire que peu d'informations circulent sur ce mouvement Tamarrod de Gaza, qui se dit affilié à aucun parti. Il s'inspire de la mobilisation en Égypte, à l'origine du renversement du président Morsi. Depuis août dernier, le groupe communique pour une mobilisation importante et pacifique contre le Hamas, qu'il qualifie de "gang criminel", et qu'il accuse d’oppresser les Gazaouis. Dans une vidéo mise en ligne sur YouTube le 19 août, quatre hommes cagoulés "affirment ne plus supporter de se taire" devant "l’injustice que fait régner le Hamas sur Gaza".

Si le mouvement Tamarrod ne veut pas "chasser" le Hamas de la bande de Gaza, il avertit, qu’après le 11 novembre prochain, le mouvement islamiste " ne gouvernera plus". "Nous sommes prêts à tout, sauf à utiliser les armes, parce que nous sommes différents de vous, nous ne dirigerons pas nos armes contre nos frères […]. Nous vous affronterons avec nos poitrines nues", assènent-ils.

"Il y aura des affrontements"

Le Tamarrod palestinien ne semble pas laisser le Hamas indifférent. Les cadres du parti islamiste ont accusé le Fatah de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, qui administre la Cisjordanie, d’avoir lancé ce mouvement pour semer le chaos à Gaza.

La nouvelle porte-parole du Fatah pour les médias étrangers, Israa al-Mudallal, ne cache pas sa colère face à ce mouvement. "Ce sont des jeunes qui s’opposent au gouvernement. Ils ne sont ni religieux, ni cultivés, ni instruits. S’ils veulent manifester, il y aura des affrontements entre eux et le gouvernement", promet-elle.

Première publication : 11/11/2013

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Israa al-Mudallal, la nouvelle voix du Hamas

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pouvoir militaire égyptien resserre son étau sur la bande de Gaza

    En savoir plus

  • TERRITOIRES PALESTINIENS

    Un Tamarrod palestinien s'attaque au Hamas, "l'oppresseur de Gaza"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)