Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 11/12/2013

"Dans la poudrière de Bangui"

© France 24

Presse française, Mercredi 11 décembre 2013. Au menu de la revue de presse française, la visite surprise de François Hollande en Centrafrique, où deux soldats français ont trouvé la mort. Les récriminations d’Hamid Karzaï. Et l’hommage à Mandela.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la visite surprise de François Hollande en Centrafrique. Le président qui a salué, hier, les dépouilles des deux soldats français tués quelques heures auparavant.
 
Quand François Hollande se retrouve «dans la poudrière de Bangui», c’est à lire à la Une du Figaro, qui parle d’une opération dont la France «a peut-être sous-estimé les aléas», et établit un parallèle entre la visite d’hier, et la façon dont le président français avait été accueilli en «libérateur», en février dernier au Mali: «ce ne sont pas des foules en liesse qui l’attendaient, mais deux cercueils», écrit le Figaro. «L’état-major laissait entendre qu’il suffirait à nos 1600 soldats de s’interposer et d’afficher leur puissance de feu pour désarmer des bandes disparates»: mais ce qui vient de se produire, «fait craindre un autre scénario: la transformation des milices en unités de guérilla privilégiant le harcèlement plutôt que l’affrontement direct».
 
Très critique également, l’Opinion évoque «les ratés du scénario Hollande» en Centrafrique, et notamment le risque qu’aurait pris le chef de l’Etat de communiquer si tôt, alors que l’armée française commence à peine sa mission.
Pour Libération, la mission en Centrafrique est sans conteste «une opération à risques», dans la mesure où la France se retrouve seule au front dans un pays profondément divisé. Libé demande «un engagement plus grand de la communauté internationale».
 
Pour Jean-Christophe Notin, spécialiste des opérations militaires, «l’armée française sait faire, elle connaît le terrain». Ce qui l’inquiète, dit-il dans Libération, c’est surtout le risque de créer «un point de fixation» à Bangui, avec «un pouvoir musulman qui est en difficulté», et «certains éléments dans la région (qui) pourraient être tentés de s’en prendre aux Français», notamment certains groupes venus du Soudan, voire de la Somalie, où les shebab veulent régler selon lui «des comptes avec les Français».
 
Déjà deux soldats français tués: le père du parachutiste Nicolas Vokaer, témoigne ce matin dans le Parisien: «un colonel m’a téléphoné pour m’annoncer la mort de mon fils». Le journal rappelle que cette guerre, «comme toutes les autres, tue», et demande le «silence», «au moins le temps du deuil».
 
A noter également, l’interview accordée par Hamid Karzaï au Monde. Le président afghan défie, désormais, les Etats-Unis. Il dénonce des Américains qui «agissent en puissance coloniale dans son pays» et pose ses conditions à la signature du traité de sécurité qui a été conclu il y a un mois avec Washington, notamment la fin des opérations des forces spéciales américaines contre les maisons afghanes.
 
Le Monde qui revient également sur «l’hommage planétaire» rendu hier à Nelson Mandela. Une gigantesque célébration a réuni 90 dirigeants venus du monde entier à Soweto: «Le monde salue Mandela», titre la Croix.
 
Un hommage qu’on retrouve aussi à la Une de l’Humanité, qui évoque une «planète Mandela», rassemblée autour de la figure du leader sud-africain disparu.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2017 Brexit

"Theresa, pas besoin de partir!"

Au menu de la revue de presse internationale de ce vendredi 23 juin, le sommet européen de Bruxelles, la colère des Afro-Américains face aux "bavures" policières et la naissance...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Et si le Royaume-Uni restait..."

L’Europe et l’avenir de la Grande-Bretagne sont à la une de la presse française en ce vendredi 23 juin. Au menu également : le retour chez lui, à Pau, de François Bayrou après sa...

En savoir plus

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus

22/06/2017 Remaniement ministériel

"Bayrou out : pas de quartiers"

La presse française s’intéresse évidemment en long et en large au remaniement ministériel intervenu hier en début de soirée. Pendant ce temps-là, la droite se déchire à...

En savoir plus

21/06/2017 Incendie

Fin des 3 jours de deuil national au Portugal

Dans cette revue de presse internationale : retour sur les terribles incendies au Portugal, les relations sino-américaines potentiellement affectées par la mort d'un étudiant...

En savoir plus