Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

EUROPE

Baisse du nombre des détenus : la Suède ferme des prisons

© Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/11/2013

Alors que le nombre de détenus explose en France (68 000 en juin 2013), la Suède connaît une forte baisse de la population carcérale. En raison de cette situation, les autorités suédoises ont d'ailleurs décidé de fermer quatre prisons dans le pays.

En France, les prisons sont au bord de l’implosion. Selon les derniers chiffres fournis par le ministère de la Justice en octobre, il y a actuellement 67 310 personnes détenues pour 57 435 places dans les établissements pénitentiaires, soit une hausse de 1% par rapport à l’année dernière.

À 1 500 km de l’hexagone, la situation est toute autre. Comme le révèle un article du Guardian, les prisons suédoises comptent de moins en moins de pensionnaires. Alors que la baisse du nombre de détenus était de 1% en 2004, elle a atteint 6% entre 2011 et 2012. Interrogé à ce sujet par le journal britannique, Nils Öberg, directeur des prisons suédoises et des services de probation, explique que les autorités de son pays ont du prendre des décisions en conséquence : "Face à un tel déclin du nombre de prisonniers, nous y avons vu l’opportunité de fermer une partie des infrastructures dont nous n’avions plus besoin".

La Suède a ainsi fermé les prisons des villes d’Åby, Håja, Båtshagen, et de Kristianstad. Deux d’entre elles vont probablement être vendues, tandis que les deux autres vont servir pour d’autres services administratifs.

Plus de réinsertion et de prévention

D’après Nils Öberg, personne ne connait avec exactitude les raisons de cette baisse, mais il pense que l’approche très libérale du système pénitentiaire suédois, avec une mise en avant des mesures alternatives à l'emprisonnement – travaux d'intérêt général, périodes de probation ou bracelet électronique – y a certainement contribué.

"Nous espérons que les efforts que nous avons investis en terme de réinsertion et en terme de prévention de la récidive ont eu un impact, mais ils ne peuvent pas expliquer à eux seuls cette baisse de 6%", estime le directeur de l’administration pénitentiaire suédoise.

Ces bons chiffres pourraient aussi s’expliquer par une nouvelle législation dans le pays, poursuit Nils Öberg. Depuis 2011, les tribunaux ont ainsi infligé des peines plus indulgentes pour des délits liés aux drogues. Hanns von Hofer, un professeur de criminologie à l’Université de Stockholm, estime pour sa part que cette baisse est liée à un remplacement progressif des sentences de prison pour des vols mineurs ou des affaires de drogues par des peines de probation en milieu extérieur. En 2012, la Suède comptait 4 852 détenus sur une population de 9,5 millions d'habitants, contre 5 722 en 2004.

Première publication : 12/11/2013

  • FRANCE

    En Picardie, la prison à la ferme plutôt que la prison ferme

    En savoir plus

  • MAROC - FRANCE

    Le cauchemar de Cédric, 22 ans, dans les griffes de la justice marocaine

    En savoir plus

  • FRANCE

    Réforme pénale : Taubira souhaite un examen "dès que possible" au Parlement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)