Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

Culture

Le prix Médicis à Marie Darrieussecq pour "Il faut beaucoup aimer les hommes"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/11/2013

Marie darrieussecq a reçu, mardi, le prix Médicis pour son roman "Il faut beaucoup aimer les hommes" qui relate la brûlante passion entre un Noir et une Blanche. Le prix Médicis étranger a été décerné au journaliste néerlendais Toine Heijmans.

Marie Darrieussecq a reçu mardi 12 novembre le prix Médicis pour son roman "Il faut beaucoup aimer les hommes" (P.O.L.), ouvrage brûlant sur la passion d'un couple mixte, une Blanche et un Noir.

Solange, une jeune actrice française, tente sa chance à Hollywood. Elle y rencontre un acteur noir qui va l'emmener tourner l'adaptation de "Au cœur des ténèbres" de Joseph Conrad.

Le titre du treizième livre de Marie darrieussecq est inspiré de "la sublime et triviale amoureuse que fut Marguerite Duras", écrit Télérama : "Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter", souligne l'écrivain dans "La Vie matérielle".

Le prix Médicis étranger est allé à Toine Heijmans pour "En mer" (Christian Bourgois), traduit du néerlandais par Danielle Losman. Le prix Médicis de l'Essai a été décerné à Svetlana Alexievitch pour "La Fin de l'homme rouge" (Actes Sud), toujours selon la même source.

Avec dépêches

Première publication : 12/11/2013

  • LITTÉRATURE

    L'auteure camerounaise Léonora Miano récompensée par le Prix Femina

    En savoir plus

  • PRIX LITTÉRAIRE

    Littérature : le Goncourt décerné à Pierre Lemaitre, le Renaudot à Yann Moix

    En savoir plus

  • FRANCE

    Albert Camus, un centenaire très discret

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)