Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

Le livre de Trierweiler, coup de grâce politique pour le président Hollande ?

En savoir plus

L'UMP en crise, l'heure de vérité pour Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

Nicolas Sarkozy sur l'Europe, une tribune pour la reconquête ?

En savoir plus

Remaniement : un second souffle pour l'exécutif ?

En savoir plus

Manuel Valls, chef d'un gouvernement "de combat" ?

En savoir plus

Municipales : un remaniement en perspective ?

En savoir plus

Affaire Buisson : quelles conséquences pour Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

"Manif pour Tous" : le retour d'une droite réactionnaire ?

En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • En direct : François Hollande face à la presse

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

FRANCE

"Les propos de 'Minute' prétendent m'expulser de la famille humaine"

© AFP

Vidéo par Pauline PACCARD , Jonathan WALSH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/11/2013

Dans un entretien accordé à France 2, Christiane Taubira a réagi à la une du magazine "Minute", la comparant à un singe. Elle a évoqué des propos d'une "extrême violence", et qui "dénient" son "appartenance à l'espèce humaine".

La une de l'hebdomadaire Minute, comparant la garde des Sceaux à un singe, est "d'une extrême violence". Ces propos "prétendent m'expulser de la famille humaine, dénient mon appartenance à l'espèce humaine", a déclaré Christiane Taubira, mercredi 13 novembre soir, au journal de France 2.

L'élue de Guyane avait déjà été comparée à un singe par une candidate du Front

La une de "Minute" du 13 novembre 2013

national lors des élections municipales, et traitée de "guenon" par des enfants, lors d'une manifestation contre le mariage homosexuel.

"Il faut reconnaître que ce sont des propos d'une extrême violence, parce que ces propos prétendent m'expulser de la famille humaine", a déclaré à France 2 la garde des Sceaux.

"Moi, j'encaisse le choc. Simplement, évidemment, c'est violent pour mes enfants. C'est violent pour mes proches. C'est violent pour tous ceux qui me ressemblent. Ça l'est pour tous ceux qui ont une différence", a-t-elle ajouté.

"Il faut que la justice passe"

À propos de son refus de porter plainte, elle a répondu : "Je n'ai pas fait profil bas, c'est une dignité assumée, affichée avec une très grande fierté, que je tiens des multiples soutiens que j'ai reçus".

"C'est vrai que j'ai choisi dans un premier temps de ne pas confier seulement à la justice la sanction de tels propos. Il faut que la justice passe bien entendu, car le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit, mais la justice ne peut pas porter toute la charge, la société doit aussi s'interroger", a-t-elle ajouté.

Pour la garde des Sceaux, il est "incontestable" qu'il y a aujourd'hui une désinhibition des paroles racistes.

"C'est pour cela que nous devons faire face", a-t-elle lancé. "Il y a des paroles qui ont surgi dans l'espace public, qui n'ont pas donné lieu à des réactions, et ont laissé d'autres croire qu'ils pouvaient se désinhiber", a-t-elle déploré, tout en se disant confiante dans "le socle" de la société française qui, a-t-elle dit, "s'est construite sur la fraternité".

Interrogée sur la condamnation par le Front national des propos racistes qui l'ont visée, Christiane Taubira a estimé qu'il s'agissait juste "d'hypocrisie", de "lâcheté". "Tant que le FN ne va pas renier tout son héritage, tout ce qui fait son identité profonde... Je pense que ce sont des accommodements, des positions opportunistes", a-t-elle ajouté.

"Il y a un affrontement de valeurs profondes, cet affrontement est tout à fait normal. Nous allons livrer bataille, parce que nous avons des batailles sémantiques et culturelles à livrer. Nous avons des conquêtes politiques à refaire et nous sommes bien déterminés à le faire", a-t-elle conclu.

Avec dépêches

Première publication : 13/11/2013

  • TOUS POLITIQUES

    Marine Le Pen sur FRANCE 24 : "La France est le pays le moins raciste du monde"

    En savoir plus

  • POLÉMIQUE

    Le racisme est-il devenu politiquement correct en France ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)