Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Asie - pacifique

En Afghanistan, la production d'opium fait un bond de près de 50 %

© AFP | Culture du pavot en Afghanistan

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/11/2013

La production d'opium en Afghanistan a atteint 5 500 tonnes en 2013, soit une augmentation de 49 % par rapport à 2012, selon les Nations unies. L'organisation craint que les récoltes profitent aux Taliban, grands bénéficiaires du trafic de drogue.

Les surfaces cultivées d'opium ont atteint un niveau record en Afghanistan en 2013, selon les Nations unies, qui craignent de voir le produit de ce commerce tomber entre les mains des "seigneurs de guerre" au moment où les forces internationales s’apprêtent à quitter le pays.

L'étendue des surfaces est passée de 154 000 hectares en 2012 à 209 000 hectares en 2013, dépassant le précédent record de 2007 (193 000 hectares), indique le Bureau des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC) dans son rapport annuel sur le sujet.
 
Conséquence directe : la production d'opium, dont est notamment issue l'héroïne, a atteint 5 500 tonnes en 2013, ajoute le document, soit une augmentation de 49 % par rapport à l’année précédente.
 
Premier producteur mondial de pavot, le pays a fourni 75 % de la demande mondiale en 2012, un chiffre qui pourrait passer à 90 % selon les experts.
 
Dommage collatéral du départ des troupes internationales ?
 
Selon l'UNODC, les cultivateurs pourraient avoir accru la production d'opium "pour préserver leurs avoirs face à la perspective d'un futur incertain qui pourrait résulter du retrait des troupes internationales l'année prochaine".
 
L'augmentation des surfaces cultivées et de la production "constitue une menace pour la santé publique, la stabilité et le développement de l'Afghanistan", a commenté le directeur de l'agence onusienne, Yury Fedotov, dans un communiqué.
 
Le trafic international de drogue à partir de l'Afghanistan profite en effet directement aux insurgés talibans, qui en tirent entre 100 et 400 millions de dollars par an, selon des chiffres de l'ONU et de l'administration afghane.
 
L'opium nourrit la guerre
 
Cette manne financière - chiffrée localement à un milliard de dollars par an, soit 4 % du PIB afghan - contribue à nourrir l'insurrection meurtrière que les Taliban mènent contre les forces gouvernementales afghanes et celles de l'Otan depuis leur éviction du pouvoir en 2001 par une coalition militaire dirigée par les États-Unis.
 
"Le lien entre l'insécurité et la culture de l'opium observé depuis 2007 est toujours vrai en 2013": près de 90 % des champs d'opium sont rassemblés dans neuf provinces qui comptent parmi les bastions des Taliban, souligne le rapport de l'ONU.
 
Malgré douze ans de guerre et des moyens militaires colossaux, la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf) n'a pas réussi à mater la rébellion islamiste et le retrait des 75 300 soldats de la coalition fait craindre d'une nouvelle guerre civile.

Avec dépêches

Première publication : 13/11/2013

  • NARCOTRAFIC

    Trafic de drogues : l’échec cuisant des autorités mondiales depuis 1990

    En savoir plus

  • TRAFIC DE DROGUES

    Un "narco-tunnel sophistiqué" découvert entre Tijuana et San Diego

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Le Captagon, l'amphétamine qui finance le conflit syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)