Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

  • La France place l'économie au cœur de sa diplomatie

    En savoir plus

Afrique

Journalistes assassinés au Mali : un suspect lié à Al-Qaïda recherché

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/11/2013

L'homme soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement des deux journalistes de RFI, puis de les avoir assassinés à Kidal, est un Touareg, et un trafiquant de stupéfiant lié à Aqmi, a indiqué mercredi le procureur de la République de Paris.

L'identité du suspect de l'assassinat de deux journalistes de RFI au Mali se précise. Lors d'une conférence de presse, mercredi 13 novembre, le procureur de la République de Paris, François Mollins, a révélé que Bayes Ag Bakabo, l'homme soupçonné d'avoir planifié l'enlèvement des deux journalistes de RFI, à Kidal, qui s'est soldé par leur exécution, est un Touareg et un trafiquant de stupéfiants, lié à Aqmi.

Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, ont été tués le 2 novembre dernier à Kidal, dans le nord-est du Mali, après avoir été enlevés devant le domicile d'un responsable du MNLA [rébellion touareg], qu'ils étaient venus interviewer.

Des combattants fidèles à Abdelkrim al-Targui, qui commande une des brigades d'Al-Qaïda au Maghreb islamique [Aqmi] dans la région, ont revendiqué, le 6 novembre, le meurtre des deux journalistes, en représailles aux "crimes perpétrés par la France et ses alliés onusiens, maliens et africains".

L'homme fait l'objet "d'intenses recherches"


"On sait que c'est un membre d'Aqmi, qu'il fait aussi du trafic de stupéfiants ; il a été vu circulant au volant du pick-up, qui a servi à enlever les deux journalistes, et il a été vu en train d'acheter 140 litres d'essence la veille ou l'avant-veille de l'enlèvement", a justifié le haut magistrat, évoquant "des soupçons très précis".

"Il fait l'objet d'intenses recherches", a indiqué le procureur de Paris. Sa présence parmi les quatre ravisseurs de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, ayant pris part à l'enlèvement est "l'hypothèse privilégiée", a-t-il ajouté, confirmant qu'Abdelkrim al-Targui, qui dirige une katiba [unité combattante] d'Aqmi pourrait être le commanditaire du rapt et des assassinats survenus le 2 novembre.

Selon un témoin, l'un des terroristes "aurait intimé, sans être obéi, l'ordre à l'un de ses comparses, qu'il appelait al Hassan, d'enlever également" le responsable du MNLA, Ambéry Ag Rhissa, a raconté le procureur.

Deux hypothèses

Le procureur a dessiné "deux hypothèses" pour expliquer l'assassinat. Une fois le véhicule, dans lequel ils se trouvaient, tombé en panne, à une douzaine de kilomètres de Kidal, "soit les deux otages ont essayé de profiter de ce moment pour essayer de fuir", "soit les ravisseurs n'ont pas voulu gêner ou ralentir leur fuite, et ont préféré exécuter leurs victimes, plutôt que de les laisser derrière eux. Comportement malheureusement déjà rencontré chez Aqmi, significatif du peu de respect que ses membres ont pour la vie humaine".

Sur le mobile du rapt, le procureur n'a exclu aucune piste: "est-ce que c'est quelque chose qui est fait par hasard sur la base d'une directive générale [d'enlever des Français], est-ce que c'est quelque chose qui a été fait sur la base d'une directive précise donnée par le chef d'une katiba, est-ce que c'est quelque chose qui relève d'un comportement individuel de la part de gens qui étaient en difficulté avec un mouvement, personne ne pourrait répondre à la question."

Le parquet de Paris a ouvert une enquête le 2 novembre, jour des assassinats, pour "enlèvements suivis de mort, en relation avec une entreprise terroriste", notamment pour "permettre aux enquêteurs français d'assister leurs collègues maliens". Le procureur a ajouté qu'une information judiciaire, confiée à des juges d'instruction, serait prochainement ouverte à Paris.

Avec dépeches

Première publication : 13/11/2013

  • MALI

    Aqmi revendique l’assassinat des deux reporters de RFI, selon Sahara Medias

    En savoir plus

  • MALI

    Reporters tués au Mali : Fabius juge "plausible" la revendication d'Aqmi

    En savoir plus

  • MALI

    Al-Targui, le chef d'Aqmi derrière l'assassinat des reporters de RFI

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)