Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Gaza : l'ONU tente de formaliser une trêve fragile

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

EUROPE

Les étudiants bulgares manifestent contre la pauvreté et la corruption

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/11/2013

Les étudiants bulgares multiplient manifestations et sit-in, signe de l'escalade dans les actions antigouvernementales, pour demander la démission du gouvernement du Premier ministre socialiste Plamen Orecharski, accusé de corruption.

Le mouvement anti-gouvernemental prend de l’ampleur en Bulgarie. Étudiants et manifestants bulgares manifestent depuis plusieurs jours contre la pauvreté endémique et la corruption du gouvernement technocratique socialiste issu des élections anticipées de mai 2013.

Mercredi, environ 200 étudiants et professeurs d'université s'étaient réunis en début d'après-midi devant le ministère de l'Intérieur pour dénoncer des "violences policières". La veille, des milliers de personnes défilaient dans les rues de Sofia. Quelques centaines d'étudiants avaient tenté le matin même de bloquer l'accès au Parlement aux cris de "mafia" et "démission", mais avaient été repoussés par des barrages policiers. Les manifestations se sont poursuivies tard dans la soirée jusqu’à leur dispersion par la police.
 
Quatre personnes au moins, y compris un policier, ont été blessées et une cinquantaine interpellées à Sofia, a annoncé mercredi la police bulgare. Vingt-trois manifestants ont été interpellés mardi soir pour hooliganisme et 25 autres ont été arrêtés mercredi matin au cours d'une opération spéciale de la police contre des "actes anti-sociaux", a-t-elle précisé dans un communiqué.
 
En début de semaine, des étudiants organisaient des sit-in dans les quinze universités du pays, en exigeant la démission du gouvernement. Selon un sondage de l’institut indépendant Alpha Research, 60 % des Bulgares soutiennent le mouvement de protestation.

Le Premier ministre décrié
 
Les manifestants réclament la démission du Premier ministre technocrate Plamen Orecharski, soupçonné de "liens avec l'oligarchie". Il a été frebaptisé "mafia rouge" par les étudiants depuis la découverte de liens avec les milieux d'affaires. Plamen Orecharski était entré en fonctions à la tête d’un gouvernement de centre gauche en mai, après la chute du précédent gouvernement, de centre droit, due à d’importantes manifestations contre les tarifs élevés du gaz et de l’électricité.
 
Les socialistes et le Parti de la minorité turque MDL, qui soutiennent le gouvernement bulgare, ont accusé le parti conservateur Gerb, de l'ancien Premier ministre Boïko Borissov, d'être derrière ces incidents, en ayant introduit des "extrémistes" parmi les manifestants.
 
Le Gerb a regretté pour sa part que le gouvernement ait transformé la place devant le Parlement en "arène de gladiateurs". Le parti a de nouveau demandé la démission du gouvernement car il s'agit de la "seule démarche raisonnable qui puisse mettre fin à la tension", selon lui.
 
Les étudiants essaient de donner une nouvelle impulsion aux protestations anti-gouvernementales commencées en juin, deux semaines après la prise de fonction du nouveau cabinet de Plamen Orecharski, qui avaient rassemblé jusqu'à 20 000 personnes cet été.
 
Avec dépêches

 

Première publication : 14/11/2013

  • EUROPE

    Adhésion à l’espace Schengen : où en sont la Roumanie et la Bulgarie ?

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Législatives bulgares : les conservateurs à la recherche d'alliés

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Elections législatives en Bulgarie sur fond de crise économique et politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)