Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Football: sanction démesurée pour Brandao ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

Moyen-orient

Une série d'attentats en Irak endeuille les célébrations de l'Achoura

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/11/2013

Au moins 41 personnes ont été tuées en Irak par une série d'attentats visant la communauté chiite. Ces attaques surviennent en pleine célébration de l'Achoura, une fête religieuse majeure pour cette communauté.

Une série d'attentats meurtriers a frappé l'Irak, jeudi 14 novembre, en ce dernier jour de célébration de l'Achoura, une fête religieuse très importante pour les chiites, souvent pris pour cibles par des attaques d'extrémistes sunnites. Au total, au moins 41 personnes ont trouvé la mort.

Un des attentats, mené par un kamikaze vêtu d'un uniforme de policier, a été perpétré en fin de matinée lors d'une procession dans le secteur à majorité chiite de Saadiyah, au nord de Bagdad. Il a fait 32 morts parmi les fidèles et 80 blessés, selon un dernier bilan, de sources médicales et policières.

Quelques heures plus tôt, neuf personnes ont péri dans deux attentats quasi-simultanés dans la localité de Hafriyah, au sud de Bagdad, selon des responsables. Plusieurs attentats meurtriers ont visé les pèlerins durant les dix jours de célébrations, qui attirent des centaines de milliers de fidèles chiites, venant de différentes régions d'Irak et de l'étranger.

Achoura endeuillée

Ces attaques sont survenues, au moment même où près de deux millions de pèlerins étaient rassemblés dans la ville sainte chiite de Kerbala, au sud de Bagdad, où de strictes mesures de sécurité avaient été prises pour l'occasion.

La célébration de l'Achoura est souvent endeuillée en Irak par des attaques de groupes sunnites, liés à Al-Qaïda. Ces derniers considèrent les chiites, majoritaires en Irak, comme des "infidèles".

L'Achoura commémore le martyre de Hussein, petit-fils du prophète Mohamed, assassiné au VIIe siècle. Selon la tradition, l'imam Hussein, tué avec nombre de ses compagnons lors de la bataille de Kerbala, a été décapité et son corps mutilé, ce que de nombreux fidèles chiites dans certains pays commémorent par des actes d'auto-flagellation, allant parfois jusqu'au sang.

Vêtus de noir, les pèlerins se sont regroupés devant les mausolées de l'Imam Hussein et de son demi-frère Abbas, alors que des haut-parleurs diffusaient le récit de la bataille, dans laquelle Hussein a été tué.

Certains des fidèles couraient entre les deux mausolées en se frappant la tête, et en criant : "nous nous sacrifions pour toi, Ô Hussein", dernier acte symbolique du pèlerinage de l'Achoura. Les commémorations, qui incluent également une reproduction de l'assassinat, devaient prendre fin dans l'après-midi.

Mesures de sécurité draconiennes

Cette année, les mesures de sécurité avaient pourtant été renforcées avec plus de 35 000 soldats et policiers déployés dans et autour de Kerbala. Des périmètres de sécurité ont été mis en place pour empêcher l'entrée de véhicules dans cette ville, située à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale irakienne, également survolée par des hélicoptères.

Ces derniers mois, les attaques se sont multipliées en Irak malgré un renforcement des mesures de sécurité et des campagnes visant les insurgés. Plus de 5.600 personnes ont péri depuis le début de l'année, dont 964 en octobre, le mois le plus meurtrier depuis avril 2008, selon des chiffres officiels.

Avec dépêches

Première publication : 14/11/2013

  • IRAK

    Octobre, le mois le plus meurtrier en Irak depuis cinq ans

    En savoir plus

  • IRAK

    Des dizaines de morts dans des violences en Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Nouvelle journée de violences meurtrières en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)