Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : Ribéry, fer de lance des Bleus face à l’Ukraine

© AFP | Le Français Franck Ribéry

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 15/11/2013

L’équipe de France de football affronte l’Ukraine vendredi à Kiev, dans le cadre des barrages aller au Mondial-2014. Les Bleus comptent énormément sur Franck Ribéry pour obtenir une qualification pour le Brésil.

L’équipe de France de football aborde les deux matches les plus importants du mandat de sélectionneur de Didier Deschamps. Les Bleus affrontent l’Ukraine en barrages d’accession à la Coupe du monde 2014. Le match aller se dispute, vendredi 15 novembre, au stade olympique de Kiev, le retour se jouera, mardi 19 novembre, au stade de France. Pour ces deux rencontres cruciales, le sélectionneur français peut compter sur un homme particulièrement brillant actuellement : Franck Ribéry.

Le meilleur joueur européen de la saison dernière, devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, entend bien mener les Bleus au Brésil, et par la même occasion, glaner le Ballon d'Or. "Je suis vraiment au sommet, c'est vraiment mon année, a-t-il lancé devant la presse en début de semaine. C'est pour ça que j'espère que ça va bien se passer en équipe de France."

Franck Ribéry en lice pour le Ballon d'Or

"Kaiser Franck" se trouve indiscutablement au sommet. Le milieu de terrain du Bayern Munich a remporté un fabuleux triplé en 2013 : Ligue des champions-Championnat-Coupe d'Allemagne, ainsi que la Supercoupe d’Europe face à Chelsea. Mais, chose nouvelle, Franck Ribéry égale maintenant en Bleu ses performances bavaroises, de manière régulière, ce qui demeurait intermittent auparavant.

Sous l'ère Didier Deschamps, il a ainsi inscrit 6 buts et offert 12 passes décisives. C'est lui, aussi, qui a sonné la révolte en Biélorussie (victoire 4-2) en inscrivant un doublé, qui a mis un terme au record historique d'inefficacité des Tricolores (526 minutes sans but).

Une qualification pour la Coupe du monde au Brésil permettrait donc à Ribéry de clore son année en beauté, en renouant avec la plus grande des compétitions internationales, qui l'avait révélé en 2006 et abîmé en 2010. D'ailleurs, à l’évocation de la double confrontation contre l'Ukraine, Ribéry a pris comme point de repère la rencontre France-Togo (2-0) du premier tour au Mondial-2006. "C'était un match particulier, avec beaucoup de pression, on a eu le déclic, et on est allé au bout, même si malheureusement on a perdu contre l'Italie en finale. Mais à partir de ce match, on était une machine".

"Il faut aller en Ukraine pour gagner le match"

La pression glisse sur l’ancien Marseillais qui s’accommode bien de ce rôle de leader technique des Bleus. "Ce qui est bien et en même temps un peu difficile, c'est que je sais qu'il y a beaucoup de pression sur moi, les caméras sont plus là, on fait plus attention à ce que je fais sur le terrain", avance-t-il. "Mais de toute façon, je l'ai toujours eue, cette pression. Je vais tout faire pour être au top, performant, et mettre à l'aise les joueurs".

Les Bleus entendent ainsi faire le meilleur résultat possible dès vendredi à Kiev, pour éviter de se donner des frayeurs le 19 novembre à Saint-Denis. "Il ne faut pas jouer petit bras. Il faut aller là-bas pour gagner ce match, pas se dire qu’on a un deuxième match, et gérer", a asséné le fer de lance des Bleus.

Première publication : 14/11/2013

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : cauchemar pour la France battue en Ukraine 2-0

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : l’Ukraine, un barragiste maudit à la portée des Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : la France affrontera l'Ukraine en barrages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)