Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : Ribéry, fer de lance des Bleus face à l’Ukraine

© AFP | Le Français Franck Ribéry

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 15/11/2013

L’équipe de France de football affronte l’Ukraine vendredi à Kiev, dans le cadre des barrages aller au Mondial-2014. Les Bleus comptent énormément sur Franck Ribéry pour obtenir une qualification pour le Brésil.

L’équipe de France de football aborde les deux matches les plus importants du mandat de sélectionneur de Didier Deschamps. Les Bleus affrontent l’Ukraine en barrages d’accession à la Coupe du monde 2014. Le match aller se dispute, vendredi 15 novembre, au stade olympique de Kiev, le retour se jouera, mardi 19 novembre, au stade de France. Pour ces deux rencontres cruciales, le sélectionneur français peut compter sur un homme particulièrement brillant actuellement : Franck Ribéry.

Le meilleur joueur européen de la saison dernière, devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, entend bien mener les Bleus au Brésil, et par la même occasion, glaner le Ballon d'Or. "Je suis vraiment au sommet, c'est vraiment mon année, a-t-il lancé devant la presse en début de semaine. C'est pour ça que j'espère que ça va bien se passer en équipe de France."

Franck Ribéry en lice pour le Ballon d'Or

"Kaiser Franck" se trouve indiscutablement au sommet. Le milieu de terrain du Bayern Munich a remporté un fabuleux triplé en 2013 : Ligue des champions-Championnat-Coupe d'Allemagne, ainsi que la Supercoupe d’Europe face à Chelsea. Mais, chose nouvelle, Franck Ribéry égale maintenant en Bleu ses performances bavaroises, de manière régulière, ce qui demeurait intermittent auparavant.

Sous l'ère Didier Deschamps, il a ainsi inscrit 6 buts et offert 12 passes décisives. C'est lui, aussi, qui a sonné la révolte en Biélorussie (victoire 4-2) en inscrivant un doublé, qui a mis un terme au record historique d'inefficacité des Tricolores (526 minutes sans but).

Une qualification pour la Coupe du monde au Brésil permettrait donc à Ribéry de clore son année en beauté, en renouant avec la plus grande des compétitions internationales, qui l'avait révélé en 2006 et abîmé en 2010. D'ailleurs, à l’évocation de la double confrontation contre l'Ukraine, Ribéry a pris comme point de repère la rencontre France-Togo (2-0) du premier tour au Mondial-2006. "C'était un match particulier, avec beaucoup de pression, on a eu le déclic, et on est allé au bout, même si malheureusement on a perdu contre l'Italie en finale. Mais à partir de ce match, on était une machine".

"Il faut aller en Ukraine pour gagner le match"

La pression glisse sur l’ancien Marseillais qui s’accommode bien de ce rôle de leader technique des Bleus. "Ce qui est bien et en même temps un peu difficile, c'est que je sais qu'il y a beaucoup de pression sur moi, les caméras sont plus là, on fait plus attention à ce que je fais sur le terrain", avance-t-il. "Mais de toute façon, je l'ai toujours eue, cette pression. Je vais tout faire pour être au top, performant, et mettre à l'aise les joueurs".

Les Bleus entendent ainsi faire le meilleur résultat possible dès vendredi à Kiev, pour éviter de se donner des frayeurs le 19 novembre à Saint-Denis. "Il ne faut pas jouer petit bras. Il faut aller là-bas pour gagner ce match, pas se dire qu’on a un deuxième match, et gérer", a asséné le fer de lance des Bleus.

Première publication : 14/11/2013

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : cauchemar pour la France battue en Ukraine 2-0

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : l’Ukraine, un barragiste maudit à la portée des Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : la France affrontera l'Ukraine en barrages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)