Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : la France au bord du gouffre

© AFP | Olivier Giroud et Samir Nasri abattus par cette défaite (2-0)

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 16/11/2013

L’équipe de France de football est K.O. Battus 2-0 vendredi soir à Kiev par l’Ukraine lors des barrages aller au Mondial-2014, les Bleus devront réaliser un exploit mardi au Stade de France s’ils veulent se qualifier pour la prochaine Coupe du monde.

L’équipe de France de football a grandement hypothéqué ses chances de qualification pour la Coupe du monde 2014 en s’inclinant vendredi 15 novembre au stade Olympique de Kiev 2 buts à 0 face à l’Ukraine.

"C'est difficile à encaisser. Dans l'impact, ils étaient toujours à la limite, ils ont fait le match qu'il fallait, le match qu'on attend d'une équipe qui veut aller au Mondial." Le constat de Samir Nasri est cruel, mais réaliste. Car c'est une nouvelle catastrophe qui s'est abattue sur les Bleus après ces deux buts de Roman Zozulya (61e) et d'Andriy Yarmolenko (82e s.p.). L'exclusion de Laurent Koscielny en fin de match a même transformé cette rencontre en cauchemar pour les Tricolores (90e+1).

"Il faut tirer la sonnette d'alarme"

"Il faut tirer la sonnette d'alarme pour se réveiller et faire le match qu'il faut mardi", a déclaré Samir Nasri à l’issue du match. "Il reste un match retour au Stade de France et on va tout faire pour renverser la vapeur."

"On va jouer avec le cœur et les tripes pour aller chercher la qualification", a ajouté le milieu de terrain Blaise Matuidi. "On est déçus mais pas abattus."

Si elle veut aller au Brésil l’été prochain, l’équipe de France devra réussir mardi 19 novembre ce qu’aucune autre équipe n’a jamais fait lors de barrages qualificatifs pour une Coupe du monde, à savoir remonter un déficit de 2 buts à 0 après le match aller.

"Ce n'est pas impossible", a expliqué Karim Benzema. "On va tous s'entraider, se serrer les coudes pour gagner ce match. On n'a plus le choix, si on veut aller au Brésil il faut marquer des buts et gagner."

Première victoire de l’Ukraine face à la France

De son côté, l’Ukraine a gagné pour la première fois de son histoire un match face à la France. Les Ukrainiens pourraient également vaincre mardi le signe indien en barrages d'un Mondial après leurs échecs de 1997, 2001 et 2009.

L'ambiance risque donc d'être irrespirable à Saint-Denis et une bonne partie du travail du sélectionneur français Didier Deschamps va consister à ménager les esprits durant les quatre prochains jours. Car les Bleus sont maintenant condamnés à l'exploit. Les coéquipiers de Franck Ribéry devront gagner 3-0 sous peine de manquer une grande compétition pour la première fois depuis vingt ans (Coupe du monde 1994) et ainsi plonger le football français dans une crise profonde.

La France condamnée à gagner 3-0 au match retour

Première publication : 16/11/2013

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : cauchemar pour la France battue en Ukraine 2-0

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : Cristiano Ronaldo donne la victoire au Portugal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)