Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : France – Ukraine, les Bleus contraints à l'exploit

© AFP | Les Français Paul Pogba, Blaise Matuidi et Moussa Sissoko

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 19/11/2013

L’équipe de France de football n’a pas le choix, elle doit réaliser un véritable exploit mardi, à partir de 21 h, au stade de France, si elle veut se qualifier pour la Coupe du monde 2014. Battus 2 buts à 0 à Kiev, les Bleus sont au bord du chaos.

Quatre jours après le fiasco face à l'Ukraine à Kiev et sa défaite 2 à 0 en barrages aller de la Coupe du monde 2014, l’équipe de France est au bord du gouffre. Soit les Tricolores parviennent à renverser la situation, mardi 19 novembre, et ils écriront ainsi l'une des plus belles pages de l'histoire des Bleus. Soit les Français échouent et ne parviennent pas à se qualifier pour le Mondial. Et après les multiples affaires de ces dernières années [Knysna, Zahia, quotas, virée des Espoirs, Nasri, Evra...], cette nouvelle déroute plongerait tout le football français dans une crise profonde, à deux ans de l'Euro-2016 organisé à domicile.

Sur la pelouse du stade olympique de Kiev, les hommes de Didier Deschamps n’ont pas montré qu’ils avaient envie d’aller au Brésil. Une situation qui a fait dire à Samir Nasri à l’issue du match aller que les Ukrainiens eux avaient fait "le match qu'il fallait, le match qu'on attend d'une équipe qui veut aller au Mondial."

À leur retour à Clairefontaine, les Bleus ont donc assuré avoir appris la leçon. D’Olivier Giroud, "prêt à mourir sur le terrain", à Mamadou Sakho, plus trivial quand il souhaite "montrer qu’on en a...", les Tricolores se disent prêts à livrer "un combat", selon Didier Deschamps.

Il le faudra puisque le résultat du match aller les contraint à réaliser ce qu’aucune équipe européenne n’a réussi à faire lors d’un barrage, à savoir rattraper un score de 2 buts à 0. Mais gagner par trois buts d’écart quand on ne s’est créé qu’une occasion lors du match aller n’a rien d'évident. D’autant que l’Ukraine n'a pas encaissé le moindre but en huit matches.

L'Ukraine invaincue depuis 12 matches

"On va tout mettre de notre côté pour réaliser un exploit", a expliqué Hugo Lloris, le capitaine des Bleus, lundi devant la presse. "On reste serein, on a conscience de nos qualités. On va essayer d’inverser la tendance avec nos armes."

Didier Deschamps devrait donc procéder à de nombreux changements pour forcer le verrou ukrainien. La mise en place de lundi soir semble en effet indiquer que le sélectionneur des Bleus effectuerait cinq changements pour tenter de qualifier la France pour la Coupe du monde.

Exit Laurent Koscielny (suspendu), Eric Abidal, Samir Nasri, Loïc Rémy et Olivier Giroud ! Cinq changements qui devraient profiter à Raphael Varane, Mamadou Sakho, Yohan Cabaye, Mathieu Valbuena et Karim Benzema. Les Bleus pourraient donc changer de système et désormais évoluer en 4-3-3.

"Je suis sûr que les joueurs vont répondre présents", a déclaré Didier Deschamps en conférence de presse. "Le match en lui-même, par rapport à ce qu'il représente, doit nous permettre d’être tous unis."

Quels que soient les hommes choisis, ils devront s’armer de patience, et espérer être plus inspirés à Saint-Denis qu’à Kiev. Il faudra aussi apprivoiser un public qui pourrait se montrer très vite frondeur si l'équipe de France s'enlisait et n'arrivait pas à faire la différence rapidement, transformant la fête initialement prévue en enterrement de première classe.

L'atmosphère pourrait en tout cas être électrique, et les Bleus devront avoir les nerfs solides pour y résister. Il le faudra sans quoi ces Bleus-là seront les premiers depuis vingt ans à manquer une grande compétition. La France les a toutes disputées depuis qu’elle avait raté la Coupe du monde 1994.

Première publication : 18/11/2013

  • FOOTBALL

    La France qualifiée pour le Mondial-2014 après sa victoire 3-0

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : l'Algérie s'envole pour le Brésil

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : la France veut "mettre de la folie" face à l’Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)