Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

Afrique

L'ex-otage Francis Collomp de retour en France, après une évasion épique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2013

L'ex-otage français Francis Collomp est arrivé lundi matin à l'aéroport de Villacoublay, près de Paris. Aux mains du groupe islamiste Ansaru depuis décembre 2012, il était parvenu à s'échapper de sa cellule ce week-end.

Francis Collomp, l’ex-otage qui a échappé ce week-end à ses ravisseurs après onze mois de captivité au Nigeria, est rentré en France lundi matin. Il était détenu au Nigeria depuis décembre 2012 par le groupe islamiste Ansaru.

"on sait qu'il a perdu une trentaine de kilos"

L’avion médicalisé, qui l’a rapatrié en France dans la nuit de dimanche à lundi, s’est posé aux alentours de 6h15, heure de Paris, à l’aéroport de Villacoublay (Yvelines).

À la sortie de l’avion, l’ingénieur, pardessus bleu et chemise à carreaux sur le dos, est apparu souriant. Il a été reçu par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, accompagné de six membres de sa famille, parmi lesquels un frère et deux soeurs. Pour l’heure, aucune conférence de presse n’a été prévue.

Une évasion épique

Dimanche, la "libération" de Francis Collomp avait été annoncée par le président français François Hollande, qui était attendu en Israël pour un voyage diplomatique.

Bien qu’elles restent encore floues, les conditions de la libération de Francis Collomp ont été qualifiées de comparables à "un livre d’aventures" par le chef de l’État.

Selon une source citée par l’AFP, le Français aurait profité d’une opération menée par l’armée nigériane contre ses ravisseurs pour s’évader de sa cellule, dont la porte n’avait pas été verrouillée. La police nigériane a, pour sa part, indiqué que l’otage était parvenu à s’enfuir "pendant la prière" de ses géôliers.

Une fois sorti de sa cellule, il aurait fui à pied avant d’être conduit au commissariat le plus proche par une moto-taxi.

Cette "libération" intervient dans un contexte agité pour les otages français à travers le monde. Fin octobre, quatre Français détenus à Arlit, au Niger, avaient déjà recouvré leur liberté. Et, dans la nuit de mercredi à jeudi, Georges Vandenbeusch, un prêtre français installé dans le nord du Cameroun, a été capturé par la secte islamiste Boko Haram.

Avec dépêches (AFP)

Ansaru, une faction dissidente de la secte islamiste boko haram


 

 

Première publication : 18/11/2013

  • NIGERIA

    L'otage français Francis Collomp, enlevé au Nigeria, s'est évadé

    En savoir plus

  • FRANCE - NIGERIA

    Vidéo diffusée par Ansaru : la colère de l’épouse d'un otage français

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Une vidéo postée sur Internet prétend prouver la mort des sept otages au Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)