Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

FRANCE

Fusillade dans les locaux du journal Libération à Paris

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2013

Lundi matin, un forcené est entré dans les locaux du quotidien français Libération, à Paris, et a ouvert le feu avec un fusil de chasse. Un assistant photographe de 27 ans a été blessé. Le tireur a pris la fuite

URGENT 12h50 : Des coups de feu ont été tirés devant l'une des tours de la Société Générale à la Défense, près de Paris, sans faire de blessé, ont annoncé la banque et la police.

La Société Générale confirme qu'un homme seul a ouvert le feu sur la voie publique devant les tours SG. Pas de blessé. La police fait son travail d'enquête", peut-on lire dans un communiqué publié par la banque sur son compte Twitter. Aucun lien n'a pour l'instant été établi avec le la fusillade au journal Libération.


Lundi 18 novembre, un homme armé est entré dans le hall d'entrée des locaux du quotidien Libération, dans le IIIe arrondissement de Paris et a ouvert le feu avant de prendre la fuite. 

Après avoir tiré à deux reprises, l'agresseur a quitté le bâtiment sans que l'on ne sache rien de ses motivations. Un homme de 27 ans a été grièvement blessé et hospitalisé à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Le blessé, atteint au thorax, est un assistant photographe, extérieur au journal, qui était présent pour effectuer des prises de vue, a rapporté un journaliste.

"Il n'a rien dit, il est entré et a tiré deux coups de feu", a déclaré sur BFM TV Fabrice Rousselot, directeur de la rédaction de Libération.

"Ça ressemble à des impacts de chevrotine, mais je ne peux pas m'avancer", a-t-il ajouté, précisant qu'au sein de sa rédaction, "il y a une grande indignation, une grande émotion" après le drame.

La semaine passée, un homme avait déjà fait irruption dans les locaux parisiens de la chaîne d'information BFM TV et menacé plusieurs personnes avec une arme. Il n'avait finalement pas fait usage de celle-ci.

"Cet homme est toujours en fuite et les deux enquêtes ont été confiées à la brigade criminelle", a-t-on dit à Reuters. Si l'hypothèse n'est pas écartée, rien n'indique pour autant que les deux affaires soient liées.

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et le maire de Paris, Bertrand Delanoë, se sont rendus dans les locaux du journal en fin de matinée.

"On est les témoins horrifiés d’un drame. Quand on entre avec un fusil dans un journal, dans une démocratie c’est très très grave, quel que soit l’état mental de cette personne", a cependant souligné à l’AFP le directeur de publication du journal Nicolas Demorand. Il tiendra une conférence de presse à 18 heures, à Paris, au siège du quotidien. "Si les journaux et les médias doivent devenir des bunkers, c’est que quelque chose ne tourne pas rond dans notre société", a-t-il déploré.

Avec dépêches AFP et REUTERS
 

Première publication : 18/11/2013

COMMENTAIRE(S)