Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : il n'y a pas qu'un seul coupable, selon Christopher Clark

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tepco entame l'opération la plus délicate du démantèlement de Fukushima

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2013

Le démantèlement des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima, accidentée en mars 2011, a commencé. La délicate opération menée par Tepco, l’exploitant de la centrale, va prendre plusieurs années et coûter des milliards d’euros.

Deux ans et demi après le séisme et le tsunami, Tepco, l’exploitant de Fukushima, a commencé lundi 18 novembre à retirer les combustibles de la centrale nucléaire japonaise accidentée depuis 2011, et ainsi lancé une procédure de démantèlement qui devrait durer des décennies et coûter des dizaines de milliards d’euros.

Tepco, qui doit retirer 400 tonnes de combustibles nucléaires irradiés du réacteur accidenté numéro 4, a transféré quatre barres dans un réceptacle en acier, au sein du bassin de refroidissement où elles se trouvaient déjà.
 
En tout, Tepco doit démanteler les quatre réacteurs de la centrale endommagée par le tremblement de terre de magnitude 9 qui s'était produit au large de sa cote nord-est le 11 mars 2011 et avait déclenché un gigantesque raz-de-marée, tuant plus de 18 000 personnes.
 
Une opération à hauts risques
 
Au sein du seul réacteur numéro 4, Tepco doit retirer plus de 1 500 assemblages, qui sont très fragiles et peuvent être abîmés. Chaque assemblage compte entre 50 et 70 barres, qui pèsent environ 300 kilogrammes et mesurent 4,5 mètres. Si les barres sont exposées à l’air libre ou si elles se brisent, elles pourraient libérer d’importantes quantités de gaz radioactif.
 
"Il s’agit de la deuxième étape du démantèlement, d’autant plus cruciale que les experts pointent du doigt les risques d’effondrement de l’installation en cas de réplique", explique le Nihon Keizai Shimbun, quotidien économique japonais traduit par le Courrier international.
 
"L’opération est très délicate car le site est jonché de débris depuis l’explosion, ce qui augmente le risque d’endommager les combustibles", poursuit le journal.
 
Tepco prévoit la fin de cette opération d'ici à la fin 2014, et procédera par la suite au retrait des combustibles des réacteurs 1, 2 et 3, les plus endommagés. 
 
Avec dépêches REUTERS
 
 

Première publication : 18/11/2013

  • JAPON

    Nouvelle fuite d'eau radioactive à Fukushima, six employés exposés

    En savoir plus

  • JAPON

    Fermeture de la dernière centrale nucléaire en service au Japon

    En savoir plus

  • JAPON

    À Fukushima, les taux de radioactivité atteignent un nouveau record

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)