Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tepco entame l'opération la plus délicate du démantèlement de Fukushima

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2013

Le démantèlement des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima, accidentée en mars 2011, a commencé. La délicate opération menée par Tepco, l’exploitant de la centrale, va prendre plusieurs années et coûter des milliards d’euros.

Deux ans et demi après le séisme et le tsunami, Tepco, l’exploitant de Fukushima, a commencé lundi 18 novembre à retirer les combustibles de la centrale nucléaire japonaise accidentée depuis 2011, et ainsi lancé une procédure de démantèlement qui devrait durer des décennies et coûter des dizaines de milliards d’euros.

Tepco, qui doit retirer 400 tonnes de combustibles nucléaires irradiés du réacteur accidenté numéro 4, a transféré quatre barres dans un réceptacle en acier, au sein du bassin de refroidissement où elles se trouvaient déjà.
 
En tout, Tepco doit démanteler les quatre réacteurs de la centrale endommagée par le tremblement de terre de magnitude 9 qui s'était produit au large de sa cote nord-est le 11 mars 2011 et avait déclenché un gigantesque raz-de-marée, tuant plus de 18 000 personnes.
 
Une opération à hauts risques
 
Au sein du seul réacteur numéro 4, Tepco doit retirer plus de 1 500 assemblages, qui sont très fragiles et peuvent être abîmés. Chaque assemblage compte entre 50 et 70 barres, qui pèsent environ 300 kilogrammes et mesurent 4,5 mètres. Si les barres sont exposées à l’air libre ou si elles se brisent, elles pourraient libérer d’importantes quantités de gaz radioactif.
 
"Il s’agit de la deuxième étape du démantèlement, d’autant plus cruciale que les experts pointent du doigt les risques d’effondrement de l’installation en cas de réplique", explique le Nihon Keizai Shimbun, quotidien économique japonais traduit par le Courrier international.
 
"L’opération est très délicate car le site est jonché de débris depuis l’explosion, ce qui augmente le risque d’endommager les combustibles", poursuit le journal.
 
Tepco prévoit la fin de cette opération d'ici à la fin 2014, et procédera par la suite au retrait des combustibles des réacteurs 1, 2 et 3, les plus endommagés. 
 
Avec dépêches REUTERS
 
 

Première publication : 18/11/2013

  • JAPON

    Nouvelle fuite d'eau radioactive à Fukushima, six employés exposés

    En savoir plus

  • JAPON

    Fermeture de la dernière centrale nucléaire en service au Japon

    En savoir plus

  • JAPON

    À Fukushima, les taux de radioactivité atteignent un nouveau record

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)