Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Asie - pacifique

Tepco entame l'opération la plus délicate du démantèlement de Fukushima

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/11/2013

Le démantèlement des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima, accidentée en mars 2011, a commencé. La délicate opération menée par Tepco, l’exploitant de la centrale, va prendre plusieurs années et coûter des milliards d’euros.

Deux ans et demi après le séisme et le tsunami, Tepco, l’exploitant de Fukushima, a commencé lundi 18 novembre à retirer les combustibles de la centrale nucléaire japonaise accidentée depuis 2011, et ainsi lancé une procédure de démantèlement qui devrait durer des décennies et coûter des dizaines de milliards d’euros.

Tepco, qui doit retirer 400 tonnes de combustibles nucléaires irradiés du réacteur accidenté numéro 4, a transféré quatre barres dans un réceptacle en acier, au sein du bassin de refroidissement où elles se trouvaient déjà.
 
En tout, Tepco doit démanteler les quatre réacteurs de la centrale endommagée par le tremblement de terre de magnitude 9 qui s'était produit au large de sa cote nord-est le 11 mars 2011 et avait déclenché un gigantesque raz-de-marée, tuant plus de 18 000 personnes.
 
Une opération à hauts risques
 
Au sein du seul réacteur numéro 4, Tepco doit retirer plus de 1 500 assemblages, qui sont très fragiles et peuvent être abîmés. Chaque assemblage compte entre 50 et 70 barres, qui pèsent environ 300 kilogrammes et mesurent 4,5 mètres. Si les barres sont exposées à l’air libre ou si elles se brisent, elles pourraient libérer d’importantes quantités de gaz radioactif.
 
"Il s’agit de la deuxième étape du démantèlement, d’autant plus cruciale que les experts pointent du doigt les risques d’effondrement de l’installation en cas de réplique", explique le Nihon Keizai Shimbun, quotidien économique japonais traduit par le Courrier international.
 
"L’opération est très délicate car le site est jonché de débris depuis l’explosion, ce qui augmente le risque d’endommager les combustibles", poursuit le journal.
 
Tepco prévoit la fin de cette opération d'ici à la fin 2014, et procédera par la suite au retrait des combustibles des réacteurs 1, 2 et 3, les plus endommagés. 
 
Avec dépêches REUTERS
 
 

Première publication : 18/11/2013

  • JAPON

    Nouvelle fuite d'eau radioactive à Fukushima, six employés exposés

    En savoir plus

  • JAPON

    Fermeture de la dernière centrale nucléaire en service au Japon

    En savoir plus

  • JAPON

    À Fukushima, les taux de radioactivité atteignent un nouveau record

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)