Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 20/11/2013

Une publicité de Google émeut l’Inde et le Pakistan

Aujourd’hui sur le net, une publicité de Google bouleverse les internautes indiens et pakistanais. Des milliers d’habitants de San Francisco se mobilisent pour un petit garçon malade. Et une ville fantôme américaine est à vendre sur Internet.

Une publicité de Google émeut l’Inde et le Pakistan

 

C’est l’histoire de deux amis d’enfance qui ont été séparés en 1947, lors de la partition de l’empire britannique des Indes qui a conduit à l’indépendance de l’Inde et du Pakistan. Plus de 65 ans plus tard, la petite-fille de l’un d’entre eux installé à New Delhi, décide de les réunir en utilisant Internet pour retrouver la trace du vieil ami de son grand-père, qui est lui resté à Lahore. Mises en scène dans cette publicité de Google pour vanter les mérites de son moteur de recherche, ces retrouvailles ont touché les internautes de part et d’autre de la frontière.

La vidéo a ainsi été visionnée plus de 4 millions de fois depuis sa publication en ligne la semaine dernière. Et de nombreux citoyens indiens et pakistanais ont fait part, sur les réseaux sociaux, de leur émotion face à ce clip qui renvoie au douloureux souvenir de la partition. Un épisode qui a séparé des centaines de milliers de familles et provoqué de sanglants affrontements intercommunautaires.

L’occasion pour ces internautes d’exprimer leurs espoirs de voir les relations s’améliorer entre ces deux frères ennemis qui se sont livrés trois guerres depuis leur indépendance, et qui continuent de se déchirer à propos de la province disputée du Cachemire.

L’élan suscité par la vidéo a d’ailleurs donné un second souffle à la campagne « Milne Do ». Une initiative qui, à travers une pétition en ligne, appelle les autorités indiennes et pakistanaises à assouplir leurs politiques de visas pour promouvoir l’amitié et la paix entre les deux peuples.


Les habitants de San Francisco exaucent le rêve d’un petit garçon

Il en avait rêvé, les habitants de San Francisco l’ont fait ! Plusieurs milliers de résidants de la cité californienne ont en effet participé, vendredi 15 novembre, à une gigantesque mobilisation en faveur de Miles, un petit garçon de 5 ans atteint d’une leucémie, en transformant, l’espace d’une journée, San Francisco en Gotham City, la ville de Batman, son superhéros préféré. Une opération organisée par la « Make a Wish Foundation », une association qui exauce les vœux des enfants malades, et qui a largement été relayée sur la Toile.

Une journée exceptionnelle au cours de laquelle Miles qui jouait le rôle de Batkid a dû prêter main-forte à son idole, l’homme chauve-souris, pour sauver une jeune femme en détresse, mais aussi pour affronter quelques-uns de ses pires ennemis comme le Sphinx ou le Pingouin. Le tout en se déplaçant à travers la ville en Batmobile sous les acclamations des passants…

Une mobilisation destinée à redonner le sourire au petit garçon à laquelle ont également participé de nombreuses institutions locales. Ainsi, outre les forces de police de la ville réquisitionnées en masse pour assurer le bon déroulement de l’événement, les équipes du San Francisco Chronicle ont, elles-aussi, tenu à afficher leur soutien à l’opération en publiant une édition spéciale du quotidien, rebaptisé Gotham City Chronicle pour l’occasion. Et de son côté Ed Lee, le maire de San Francisco, n’a lui pas hésité à remettre les clés de sa ville au Batkid au cours d’une cérémonie publique qui a réuni plusieurs centaines de personnes comme on peut le voir ici. Une vague de solidarité impressionnante que Miles et sa famille ne sont sans doute pas prêts d’oublier…

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#FreeJeremyHammond est le hashtag qu’utilisent de nombreux internautes dans le monde pour réagir à la condamnation à 10 ans de prison du hacker américain Jeremy Hammond pour son rôle dans l’attaque informatique de la société de renseignement Stratfor en 2011. Une peine prononcée vendredi par un tribunal de New York qui provoque l’indignation sur les réseaux sociaux où les commentaires fustigeant une sentence démesurée et une parodie de justice ne cessent de se multiplier. Des utilisateurs du web qui appellent donc les autorités américaines à faire machine arrière et à libérer le jeune homme de 28 ans au plus vite.

 

Ville fantôme à vendre pour 225 000 dollars

Une ville fantôme à vendre aux Etats-Unis pour 225 000 dollars… L’annonce est présentée comme une affaire en or sur le site Craigslist. Et pour cause, Seneca est une ancienne ville minière qui a connu son apogée pendant la ruée vers l’or au 19e siècle. Mais aujourd’hui, cette petite bourgade californienne est complètement désertée. Et malgré le confort rudimentaire des lieux et les difficultés d’accès au site, le propriétaire avance deux arguments de vente qui devraient, selon lui, faire mouche auprès d’acheteurs potentiels : la possibilité d’exploiter la vieille mine d’or, et surtout, la présence d’un bar doté d’une licence pour servir de l’alcool.

 

Vidéo du jour

La Nasa vient de mettre en ligne cette vidéo d’animation qui montre ce à quoi aurait pu ressembler Mars il y a 4 milliards d’années. Un clip qui révèle que la planète rouge n’a sans doute pas toujours été aussi hostile qu’actuellement et qui illustre le contraste saisissant entre l’éventuel visage de Mars à cette époque et celui que les scientifiques de l’agence spatiale américaine connaissent aujourd’hui.

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

17/04/2014 Terrorisme

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

Au sommaire de cette édition : le web nigérian se mobilise contre les violences dans le pays ; une vidéo d’un bébé fumant du cannabis provoque l’émoi sur la Toile ; et un...

En savoir plus

16/04/2014 Chili

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

Au sommaire de cette édition : la Toile chilienne se mobilise pour les sinistrés de Valparaiso ; la mode des selfies au volant déferle sur le web ; et DC Comics célèbre les 75...

En savoir plus

15/04/2014 Google glass

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

Au sommaire de cette édition : un jeune Américain témoigne de l’agression qu’il a subie à cause de ses Google Glass ; la Toile marocaine se mobilise contre le phénomène du «...

En savoir plus

14/04/2014 Internet

L’arrivée de Condoleeza Rice chez Dropbox fait polémique

Au sommaire de cette édition : la nomination de Condoleezza Rice chez Dropbox suscite la polémique ; la Toile se mobilise pour soutenir l’agriculture africaine ; et l’équipe des...

En savoir plus

12/04/2014 Technologie

Netexplo : bienvenue dans le monde numérique de demain

Le forum parisien Netexplo est une sorte d'observatoire du monde numérique à l'échelle internationale. Chaque année, 200 experts font le point sur les grandes tendances de...

En savoir plus