Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

SPORT

Ballon d'Or : Un coup de pouce de la Fifa à Ronaldo ?

© AFP

Dernière modification : 21/11/2013

Initialement clos le 15 novembre, le scrutin pour le Ballon d'Or a été repoussé jusqu'au 29 novembre. Ce nouveau délai pourrait profiter au Portugais Cristiano Ronaldo, auteur d'une incroyable prestation lors des barrages pour le Mondial-2014.

À la surprise générale, la Fifa et France Football ont décidé conjointement de prolonger les votes pour désigner le Ballon d’Or. Alors que le scrutin était clos depuis le 15 novembre, il est désormais repoussé jusqu’au 29 novembre. Les votes déjà effectués peuvent même être modifiés. Selon un porte-parole de la Fifa, interrogé par l’AFP, cette décision a été prise en raison d’un "faible nombre de réponses de sélectionneurs, capitaines des équipes nationales et de représentants des médias".

Ce changement de calendrier pourrait toutefois avoir des raisons plus officieuses. Comme le note de nombreux médias, cette extension du vote va bénéficier de toute évidence au Portugais Cristiano Ronaldo. Après avoir inscrit à lui seul les quatre buts qui ont propulsé la Seleçao vers la Coupe du monde au Brésil (1-0 lors du match aller contre la Suède, 3-2 au retour), la star du Real Madrid a montré qu’il était tout aussi déterminant en sélection nationale. "Pas besoin d’être un génie pour comprendre que repousser le vote vise à faire gagner le Ballon d’Or à Cristiano Ronaldo", a ainsi affirmé sur son compte Twitter le journaliste du Mundo Deportivo Francesc Aguilar.

"La Fifa décide de prolonger le délai jusqu’au 29 novembre pour inclure les matches des barrages, ceux qui ont déjà voté peuvent changer d’avis et tout indique que cela favorisera Cristiano Ronaldo", pouvait-on également lire dans les pages du journal portugais "A Bola".

Une tentative de réconciliation de Blatter ?

Les suspicions concernant cette prolongation de scrutin peut également s’expliquer par la récente affaire "Blatter-Ronaldo". Il y a quelques semaines, le président de la Fifa Sepp Blatter s’était copieusement moqué de CR7 devant des étudiants de l’université d’Oxford. Il affirmait qu’au contraire de son rival Lionel Messi, qualifié de "bon garçon que tout père et mère aimerait avoir à la maison", Cristiano Ronaldo agit comme "un commandant sur le terrain". Le patron du football mondial avait même dévoilé sa nette préférence pour l’attaquant du FC Barcelone : "L'un dépense davantage que l'autre chez le coiffeur, mais ce n'est pas important. Je ne peux pas dire qui est le meilleur. (...) J'aime les deux joueurs, mais je préfère Messi".

"Le monde est à ses pieds" : Ronaldo représenté en Che Guevara en couverture du journal portugais A Bola
© www.abola.pt/

Des propos qui n’ont pas du tout plu à la vedette des Merengue, qui a menacé quelques jours plus tard de ne pas se rendre à la cérémonie du Ballon d’Or : "Cela montre clairement le respect et la considération que la Fifa a pour moi, pour mon club et mon pays. Beaucoup de choses sont expliquées ici. Je souhaite à monsieur Blatter la santé et une longue vie, avec la certitude qu'il continuera, comme il le mérite, à assister aux succès de ses équipes et de ses joueurs favoris".

Pour tenter de calmer jeu, Sepp Blatter n’a pas arrêté de le féliciter au cours des derniers jours. Dans un message twitter envoyé après la victoire des Portugais contre les Suédois, le président de la Fifa a salué le talent de l’attaquant : "Félicitations au Portugal ! La 29e nation à se qualifier pour la Coupe du monde, sa 6e phase finale. Fantastique performance de Cristiano Ronaldo". En modifiant le délai du vote du Ballon d’Or, Sepp Blatter a-t-il tenté encore une fois de se rattraper et de revenir dans les bonnes grâces de l’une des plus grandes stars du ballon rond?

En tenant compte de son incroyable "coup du chapeau" en barrage retour des qualifications pour le Mondial-2014, Ronaldo va sans aucun doute gagner de nombreuses voix. Il profite aussi des prestations plus décevantes de ses principaux rivaux. Même si les Bleus sont qualifiés, le Français Franck Ribéry ne s’est pas montré décisif face à l’Ukraine. Le Suédois Zlatan Ibrahimovic a, lui, vu ses chances s’envoler avec l’élimination de la formation scandinave. Enfin l’Argentin Lionel Messi, quadruple vainqueur du Ballon d'Or, actuellement blessé, s'est montré beaucoup moins productif depuis le début de la saison. Sélectionnés parmi 23 nommés, les trois finalistes seront connus le 9 décembre. Le lauréat recevra finalement le trophée le 13 janvier au cours d’une cérémonie à Zurich.

Le "coup du chapeau" de Ronaldo contre la Suède


 

Première publication : 21/11/2013

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : Ronaldo au Brésil, Ibrahimovic devant sa télé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Barrages Mondial-2014 : Cristiano Ronaldo donne la victoire au Portugal

    En savoir plus

  • BALLON D’OR 2013

    La Fifa dévoile une liste de 23 prétendants sans surprise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)