Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ?

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

FRANCE

Musée du Quai Branly : Chirac, affaibli, apparaît aux côtés de Hollande

© capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/11/2013

L’ancien président Jacques Chirac a fait une apparition publique, jeudi, lors de la remise du prix de la Fondation portant son nom, pour la prévention des conflits. L’homme est apparu très affaibli.

C’est un Jacques Chirac très affaibli qui a fait une apparition, jeudi 21 novembre, au musée parisien du Quai Branly, lors de la remise du cinquième prix de la Fondation Chirac pour la prévention des conflits. Cette apparition publique est l’une des rares depuis son départ de l'Élysée, au printemps 2007. Depuis, l’ex-président affiche une santé de plus en plus vacillante.

Ce jeudi, d’ailleurs, Jacques Chirac a fait son entrée dans la salle à petits pas, le bras gauche appuyé sur l'épaule de François Hollande, l'autre cramponné à une canne.

Dans un discours, l’actuel président a rendu hommage à son ancien rival et dit son "plaisir" de retrouver Jacques Chirac "en dehors de notre Corrèze commune".

Le département du sud du Massif central est le berceau politique des deux présidents. À Tulle, en 2011, Jacques Chirac avait d'ailleurs créé la surprise en déclarant qu'il voterait Hollande, au détriment du candidat de son camp, Nicolas Sarkozy.

Le chef de l'État a également salué les combats menés par Jacques Chirac, au pouvoir de 1995 à 2007, de la lutte contre le racisme à son refus d'engager la France dans la guerre en Irak en passant par son action contre le réchauffement climatique.

Avec dépêches (AFP/Reuters)

Première publication : 21/11/2013

  • WIKILEAKS

    Mitterrand et Chirac vus par les diplomates américains

    En savoir plus

  • FRANCE

    L’autre vie de Jacques Chirac, loin de la politique

    En savoir plus

  • TRIBUNE

    Jacques Chirac et Valérie Trierweiler dénoncent "le drame" qui se joue au Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)