Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

SPORT

Mondial-2014 : à quoi peut s'attendre la France au Brésil ?

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/11/2013

Qualifiés pour le Mondial, les Bleus vont devoir attendre le 6 décembre pour connaître leurs adversaires en phase de poule. Actuellement moins bonne équipe européenne au classement Fifa, la France risque de tomber sur de sérieux rivaux.

En battant l’Ukraine mardi dernier, la France a décroché à l’arraché son billet pour le Brésil. Les Bleus vont devoir désormais patienter quelques jours pour connaître la suite de leur programme. Les différents groupes des phases de poule du Mondial-2014 seront en effet connus le 6 décembre prochain, lors d’une cérémonie organisée à Costa Do Sauipe, une station balnéaire située près de Salvador de Bahia.

Trois jours plus tôt, la commission d’organisation de la compétition dévoilera les différents chapeaux qui seront utilisés pour ce tirage au sort. La Fédération internationale de football a déjà annoncé les huit pays qui constitueront le premier pot : le Brésil, pays organisateur, ainsi que les sept meilleures équipes au classement Fifa du 17 octobre (l’Espagne, l’Allemagne, l’Argentine, la Colombie, la Belgique, l’Uruguay et la Suisse).

Pour les autres chapeaux, la Fifa a expliqué qu’ils seraient "composés en fonction de critères géographiques et sportifs". En d’autres termes, les organisateurs devraient utiliser le même système qui avait été établi pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Si l’on s’en tient à ces règles, le chapeau 2 devrait être constitué des équipes européennes (Pays-Bas, Italie, Angleterre, Portugal, Grèce, Bosnie, Croatie, Russie).

Classée, avant sa qualification, comme étant la moins bonne sélection européenne au classement Fifa (21e), la France devrait être reversée dans le chapeau 3, en compagnie des formations africaines et des deux derniers représentants de la zone sud-américaine (Chili, Côte d’Ivoire, Équateur, Ghana, Algérie, Nigéria, Cameroun). Le chapeau 4 serait finalement constitué des équipes des zones asiatiques et d’Amérique du Nord et centrale (États-Unis, Mexique, Costa Rica, Honduras, Japon, Corée du Sud, Iran, Australie). Dans le pire des cas, les tricolores pourraient ainsi affronter dans leur groupe le Brésil, les Pays-Bas et le Mexique.

Au coeur de la victoire de l'équipe de France

La France éviterait l’Espagne et l’Allemagne

En 2010, la Fifa avait spécifié que les équipes européennes ne pouvaient être que deux maximum par poules. Selon cette disposition, la France devrait ainsi éviter en tête de série l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique ou la Suisse qui se trouvent dans le premier chapeau. Mais elle se retrouverait alors face aux géants sud-américains, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay ou la Colombie. Le chapeau 2 étant composé uniquement d’équipes européennes, les Bleus seraient assurés de rencontrer l’une d’entre elles. Enfin, dans le dernier chapeau, les hommes de Didier Deschamps feraient face à des adversaires plus abordables.

Un tel scénario reste bien entendu une hypothèse. Suite aux résultats des derniers matchs de barrage, le classement Fifa va en effet être actualisé le 28 novembre, soit quelques jours avant l’annonce de ces chapeaux. Pour l’instant 21e, la France pourrait passer devant la Russie (19e) et ainsi se retrouver dans le chapeau 2 en compagnie des autres équipes européennes. Dans ce cas de figure, les coéquipiers de Franck Ribéry pourraient ainsi hériter d’une confrontation face à n’importe quelle tête de série, mais ne croiserait pas d’autres sélections européennes de premier plan issu de son propre chapeau.

La composition possible des chapeaux lors du tirage au sort le 6 décembre (si la France ne progresse pas au classement Fifa) :

Chapeau 1: Brésil, Espagne, Allemagne, Argentine, Colombie, Belgique, Uruguay, Suisse.
Chapeau 2: Pays-Bas, Italie, Angleterre, Portugal, Grèce, Croatie, Russie, Bosnie
Chapeau 3: France, Chili, Équateur, Algérie, Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria
Chapeau 4: États-Unis, Mexique, Costa-Rica, Honduras, Japon, Corée du Sud, Iran, Australie

Avec dépêche AFP

Première publication : 21/11/2013

  • FOOTBALL

    Mondial : la qualification des Bleus ne va pas doper l’économie française

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : France, Portugal, Uruguay... Le point sur les derniers qualifiés

    En savoir plus

  • FOOTBALL - EQUIPE DE FRANCE

    Les Bleus qualifiés pour le Mondial-2014 : "le début de quelque chose de beau"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)