Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

FRANCE

Fusillades à Paris : le suspect invoque son droit au silence

© capture d'écran

Vidéo par FRANCE 2 , Cécile GALLUCCIO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2013

Abdelhakim Dekhar, auteur présumé des fusillades à Paris et placé en garde à vue depuis mercredi soir, a fait valoir son droit au silence en ce qui concerne les faits lors des auditions qui se sont déroulées jeudi.

Abdelhakim Dekhar, l'auteur présumé des coups de feu tirés lundi dans le hall de Libération à Paris, puis à la Défense, a invoqué, lors de ses premières auditions en garde à vue, son "droit au silence", faute d'avoir eu accès au dossier de l'enquête, a annoncé jeudi soir à l'AFP son avocat, Me Rémi Lorrain. Ce dernier a par ailleurs rappelé que son client devait bénéficier aussi de la "présomption d'innocence".

Le suspect est en garde à vue depuis son interpellation, pour des chefs de tentatives d'assassinat, d'enlèvement et de séquestration, a déclaré le procureur de Paris.

Alors qu’il n’avait pas pu être entendu par les enquêteurs lors de son interpellation mercredi soir en raison de son état de santé, Abdelhakim Dekhar a été interrogé pendant une partie de la journée avant d'être de nouveau hospitalisé, avait déclaré, plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, sur i>Télé.

Si un suspect a bien été arrêté, les éventuelles motivations qui l'auraient amené à faire feu, lundi 18 novembre, restent floues malgré la découverte d’une lettre.

Les journalistes et le capitalisme ciblés

Dans ce document l'homme, âgé aujourd'hui de 48 ans, évoque un "complot qui viserait à faire revenir le fascisme à travers l'action des médias, l'action des banques, la politique dans les banlieues". Dans cette lettre qualifiée de "délirante" par une source policière contactée par FRANCE 24, Abdelhakim Dekhar s’en prend aussi aux médias et à ces journalistes "payés pour faire avaler aux citoyens des mensonges à la petite cuillère".

Cette même source a par ailleurs révélé à FRANCE 24 que le texte portait sur "des problèmes dans le monde et était très confus". Le tireur présumé y aborde notamment la situation en Syrie, en Libye et plus généralement dans le monde arabe.

Avec dépêches AFP et REUTERS

Première publication : 21/11/2013

  • TIREUR PARISIEN

    Abdelhakim Dekhar, un tireur "énigmatique" venu de l’ultra-gauche

    En savoir plus

  • FRANCE

    Fusillade dans les locaux du journal Libération à Paris

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)