Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

Pour la première fois, Obama reçoit Mohammed VI à la Maison Blanche

© Capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2013

En visite à Washington, le souverain marocain a été reçu vendredi à la Maison Blanche par le président américain Barack Obama. Au menu : la sécurité au Sahara occidental mais aussi les réformes démocratiques et économiques au Maroc.

Vendredi 22 novembre, pour la première fois, le président américain Barack Obama a reçu chez lui le roi du Maroc, Mohammed VI, allié des États-Unis. La précédente réception du souverain marocain à la Maison Blanche remontait à 2004, sous la présidence de George W. Bush. Le souverain chérifien est arrivé peu après 14h45 (19h45 GMT), salué par une haie de militaires. Il a ensuite retrouvé le président Obama dans le Bureau ovale. Les deux dirigeants se sont serré la main pour les photographes mais n'ont pas fait de déclarations.

Barack Obama avait l'intention de discuter avec son hôte de "la lutte contre l'extrémisme violent, (du) soutien aux transitions démocratiques et (de) la promotion du développement économique au Moyen-Orient et en Afrique", ainsi que du soutien américain "aux réformes démocratiques et économiques du Maroc" selon Washington.

Le plan marocain pour le Sahara occidental "réaliste et digne de foi"

La Maison Blanche a profité de la venue du roi pour signifier son soutien au plan d'autonomie marocain pour le Sahara occidental, un dossier qui avait jeté une ombre en début d'année sur les relations entre Washington et Rabat. Le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a affirmé que ce plan était aux yeux des États-Unis "sérieux, réaliste et digne de foi". Ce plan "représente une approche potentielle qui peut satisfaire les aspirations des habitants du Sahara occidental pour diriger leurs propres affaires dans la paix et la dignité", a-t-il ajouté lors de son point de presse à la mi-journée.

De son côté, l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a demandé à Barack Obama de plaider auprès de son invité en faveur de réformes au Maroc qui iraient "au-delà de la rhétorique". "Les autorités marocaines ont cherché à dépeindre le Maroc comme un pays où les réformes politiques ont contribué à maintenir la stabilité alors que les manifestations populaires ont causé des bouleversements dans le reste du Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Mais des dizaines, peut-être des centaines, de personnes - des islamistes, des jeunes manifestants dans les rues et des militants du Sahara occidental -  demeurent en prison après des procès inéquitables, et la police a recours à un usage excessif de la force pour disperser les manifestations et à la violence pour extorquer des aveux", a accusé HRW dans un communiqué.

Avec dépêche (AFP)

 

Première publication : 22/11/2013

  • DIPLOMATIE

    Sahara occidental : regain de tension entre l'Algérie et le Maroc

    En savoir plus

  • MAROC

    Les islamistes du PJD en recul dans le nouveau gouvernement marocain

    En savoir plus

  • MAROC

    Au Maroc, la colère gronde contre le gouvernement islamiste de Benkirane

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)