Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

SPORT

Rugby : France – Afrique du Sud, dernier combat pour les Bleus

© AFP | Le capitaine des Bleus, Thierry Dusautoir, et l'ouvreur, Rémi Talès

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2013

L’équipe de France de rugby reçoit l’Afrique du Sud, samedi au Stade de France, lors de son dernier test-match d’automne. Les Bleus chercheront à gagner une deuxième victoire consécutive après leur succès contre les Tonga.

C'est la dernière chance. La dernière chance pour l’équipe de France de rugby de finir sur une bonne note une année morose ponctuée par sept défaites, un nul et deux victoires.

"Il faut valider les progrès de l’équipe en comptant une deuxième victoire d’affilée", résume ainsi le talonneur clermontois Benjamin Kayser. "On est en recherche de la validation d'un travail qui est fait depuis maintenant deux ans, ajoute le capitaine Thierry Dusautoir. C'est une bonne opportunité que l'on a."

Après la défaite concédée il y a quinze jours face aux All Blacks (26-19), le XV de France l’a emporté contre les Tonga (38-18). "Face à l’Afrique du Sud, la victoire suffit, la manière à la limite on s’en fout, si on gagne 9-6, ça nous ira très bien", explique Benjamin Kayser. "On joue ce qui se fait de mieux après les Blacks, il faut rester humble."

L'Afrique du Sud : "un mix entre les Tonga et les All Blacks"

Face à la deuxième nation au classement IRB, les hommes de Philippe Saint-André savent qu'il faudra réaliser l'amalgame parfait entre l'assise défensive déployée face aux intouchables Néo-Zélandais et les velléités offensives montrées contre les Tonga. "Je m'attends à un mix entre les Tonga et les All Blacks : ce sera encore très physique avec un jeu plus huilé que celui des Tongiens", prédit le centre Wesley Fofana.

"Ce sera un bras de fer permanent", insiste de son côté ‘PSA’ en appelant à insuffler "de la vitesse et de l'intensité". Très physiques, les Sud-Africains sont réputés pour leur goût du combat et leurs morphologies impressionnantes : rien que sur le pack d’avants, 62 kilos séparent la mêlée française de celle de ses adversaires.
"C'est une nation contre laquelle si tu n'es pas prêt, tu dérouilles, prévient le deuxième ligne Pascal Papé. C'est toujours de l'affrontement direct, très frontal."

Les Sud-Africains restent invaincus face à une équipe de l’hémisphère Nord depuis le 20 novembre 2010 et une victoire de l’Écosse à Murrayfield (21-17). Cette année, les Springboks ne comptent que deux revers en onze matches, à chaque fois face à la Nouvelle-Zélande.

La France reste sur 3 victoires lors des 4 dernières rencontres face à l'Afrique du Sud

"La différence de niveau avec les Néo-Zélandais est minime. Il y a peut-être juste un peu moins d’incertitudes, dans le sens où les Blacks sont pleins de surprise alors que les Sud-Africains ont un jeu un peu moins imprévisible", a indiqué Benjamin Kayser.
L’autre différence, c’est que sur les quatre derniers affrontements entre Français et Springboks, les Bleus l’ont emporté à trois reprises, la dernière victoire remontant au 13 novembre 2009 (20-13). "Ils ont une petite crainte quand ils jouent face à nous, je le sais", reconnaît Frédéric Michalak.

L’ouvreur polyvalent connaît bien l’Afrique du Sud pour avoir joué chez les Sharks de Durban pendant deux saisons. "C’est un rugby rugueux, les trois quarts sont très puissants et rapides, les avants sont costauds et percutants, ça va vite et fort, il faudra savoir le gérer", prévient-il. Un défi à la mesure des ambitions de ce XV de France, qui sait que la seule issue à son marasme passe par un succès samedi au Stade de France.

Les XV de départ :

France: Dulin - Guitoune, Fritz, Fofana, Huget - (o) Talès, (m) Parra - Lauret, Chouly, Dusautoir (cap.) - Maestri, Papé - Mas, Kayser, Forestier

Afrique du Sud: Le Roux - Pietersen, Fourie, de Villiers (cap.), Habana - (o) M. Steyn, (m) Pienaar - Albert, Vermeulen, Louw - Etzebeth, F. van der Merwe - Oosthuizen, B. du Plessis, Mtawarira 

Remplaçants

France : Szarzewski, Domingo, Slimani, Vahaamahina, Nyanga, Doussain, Michalak, Bastareaud

Afrique du Sud : Strauss, Steenkamp, Adriaanse, Botha, du Toit, Kolisi, Vermaak, Lambie

Avec dépêches (AFP et REUTERS)

Première publication : 22/11/2013

  • RUGBY

    Le XV de France l'emporte sans briller face aux Tonga

    En savoir plus

  • RUGBY

    Les Bleus "frustrés" après la défaite face aux All Blacks

    En savoir plus

  • RUGBY

    La France battue de peu par les All Blacks (26-19)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)