Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Le transporteur Mory Ducros dépose le bilan, des milliers d'emplois menacés

© Capture d'écran du site de Mory Ducros

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2013

Le transporteur Mory Ducros qui emploie 5 000 salariés a annoncé vendredi être en cessation de paiement, lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. L'entreprise a demandé à être placée en redressement judiciaire.

C’est l’un des dépôts de bilan les plus importants enregistrés depuis celui de Moulinex. Le transporteur Mory Ducros, qui compte 5 000 salariés, a annoncé vendredi 22 novembre en comité d'entreprise extraordinaire son dépôt de bilan et sa demande de placement en redressement judiciaire, ont annoncé à l'AFP la direction et des représentants syndicaux.

"L'entreprise Mory Ducros vient d'annoncer sa cessation de paiement (dépôt de bilan, ndlr) et mise sous protection avec demande de redressement", a déclaré à l'AFP Fabian Tosolini, secrétaire national de la Fédération des transports de la CFDT, depuis Torcy (Seine-et-Marne), où se tenait la réunion.

Dans un communiqué publié à l'issue du CE extraordinaire, la société a confirmé avoir "décidé de solliciter auprès du Tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective".

"Cela correspond à une procédure de redressement judiciaire", a précisé une porte-parole du transporteur, jointe par l'AFP.

"Situation catastrophique"

L'entreprise déposera sa demande de redressement au tribunal de commerce "en début de semaine prochaine", selon Martial Brancourt, représentant CGT au comité d'entreprise.

Selon le syndicaliste, l'ambiance au CE était "très tendue". "La situation est catastrophique et des suppressions d'emplois seront inévitables. On aura un carnage", a-t-il estimé, regrettant que la direction les ait "laissés dans le flou" sur le sujet de l'emploi.

Pour la CFDT, premier syndicat dans l'entreprise, cette annonce "déclenche une nouvelle lutte pour l'emploi et une véritable course contre la montre devant le tribunal".

Mercredi, le syndicat avait déjà sonné l'alarme: "on s'attend à ce que la direction de l'entreprise annonce lors de ce comité d'entreprise un plan de restructuration considérable", de l'ordre de "2 000 à 3 000 suppressions d'emploi".

Outre 5 000 salariés propres, le transporteur fait travailler en sous-traitance 2 000 personnes, selon la CFDT.

Mory Ducros, né de la fusion l'an dernier de Mory et de Ducros, fait partie des entreprises éligibles aux prêts d'urgence du "plan de résistance" économique annoncé par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, il y a une semaine.

Avec dépêches (AFP)
 

Première publication : 22/11/2013

  • FRANCE

    FagorBrandt met la clef sous la porte, 1 800 emplois menacés

    En savoir plus

  • FRANCE

    La justice française rejette les offres de reprise du site de Petroplus

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉO

    Fin de partie pour Atari

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)