Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Afrique

L'Égypte expulse l'ambassadeur de Turquie, Ankara réplique

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2013

Outrée par le soutien d’Ankara aux islamistes pro-Morsi, l'Égypte a sommé l'ambassadeur turc au Caire de quitter le pays. En réponse, la Turquie a déclaré l’ambassadeur d’Égypte "persona non grata".

L'Égypte a décidé d'expulser l'ambassadeur de Turquie au Caire, a annoncé, samedi 23 novembre, Badr Abdelaty, porte-parole du ministère des Affaires étrangères égyptien, jetant un froid diplomatique entre Ankara et Le Caire.

Cette décision fait suite à des propos du Premier ministre turc, Recep Tayip Erdogan, condamnant la répression des islamistes par les nouvelles autorités égyptiennes, a expliqué le ministère des Affaires étrangères. Pour ne rien arranger, le Premier ministre turc a ajouté, peu après l'expulsion de son ambassadeur, "refuser de respecter les dirigeants mis en place par les militaires égyptiens", soit le gouvernement actuel.

Ces déclarations "constituent une ingérence inacceptable dans les affaires internes de l'Égypte et sont une provocation", a déclaré à l'AFP Badr Abdelaty. La Turquie a "cherché à influencer l'opinion publique contre les intérêts égyptiens, et a soutenu des réunions d'organisations, qui cherchent à semer le trouble dans le pays", a ajouté le porte-parole, cité cette fois par Reuters.

L’ambassadeur d’Égypte à son tour ‘persona non grata’

Ankara, de son côté, a aussitôt réagi en promettant des mesures de "réciprocité", selon une source officielle citée par l'AFP. "L'ambassadeur d'Égypte Abderahman Salah El-Din [...] est déclaré ‘persona non grata’, conformément au principe de réciprocité, qui est le fondement des relations internationales", a ainsi indiqué le ministère des Affaires étrangères turc dans un communiqué.

L'ambassadeur égyptien, déjà rappelé le 15 août au Caire, ne retournera donc pas à Ankara, abaissant désormais le niveau de la représentation diplomatique égyptienne en Turquie à un seul chargé d'affaires, a précisé le ministère.

Le président turc, Abdullah Gül, a rapidement fait part de son sentiment sur la situation lors d'une allocution télévisée. "J'espère que nos relations reviendront à la normale", a-t-il déclaré.

La Turquie s'est montrée très critique après le renversement du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, qu'elle juge victime d'un "coup d'État inacceptable". La confrérie entretient des liens étroits avec le Parti pour la justice et le développement [AKP] au pouvoir à Ankara.

Avec dépêches AFP et REUTERS

Première publication : 23/11/2013

  • ÉGYPTE

    La justice égyptienne interdit les "activités" des Frères musulmans

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Recep Tayyip Erdogan : "Israël est derrière la destitution de Morsi"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le général al-Sissi, tombeur des Frères musulmans, poussé vers la présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)