Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Culture

Décès de Georges Lautner, le réalisateur des "Tontons Flingueurs"

© AFP

Vidéo par Axelle SIMON

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/11/2013

Georges Lautner est mort vendredi à 87 ans. Ce réalisateur à succès, père des "Tontons Flingueurs", a travaillé avec les plus grands du cinéma français, de Michel Audiard à Jean-Paul Belmondo en passant par Jean Yanne.

Il s'est éteint à l'âge de 87 ans. Georges Lautner, cinéaste populaire et prolifique, réalisateur du film culte "Les Tontons flingueurs" et de nombreux succès de Jean-Paul Belmondo, est mort, vendredi 22 novembre, des suites d'une longue maladie.

Avec une quarantaine de films à son actif en soixante ans de carrière, des "Barbouzes" à "Flic ou voyou", en passant par le "Le Professionnel", Georges Lautner a tourné avec les plus grands : Jean-Paul Belmondo, à qui il donna quelques uns de ses plus beaux triomphes, Bernard Blier, Alain Delon, Lino Ventura, Jean Yanne, Mireille Darc...

Né à Nice le 24 janvier 1926, Georges Lautner avait découvert dès l'enfance l'univers des salles obscures grâce à sa mère, la comédienne Renée Saint-Cyr, qui apparaîtra plus tard dans plusieurs de ses films. Il entame des études de droit avant de faire ses premiers pas dans le cinéma à partir de 1949, en tant qu'assistant réalisateur.

Succès d'audience

Il signe son premier film en 1958, "La Môme aux boutons". Puis, en 1960, il réalise "Marche ou crève", avec Bernard Blier, marquant le début d'une longue collaboration avec l'acteur.

En 1961, il rencontre le succès populaire avec "Le Monocle noir", comédie policière qui permet à Paul Meurisse de briller en agent secret français. Deux ans plus tard, Georges Lautner connaît la consécration avec "Les Tontons flingueurs", comédie portée par les répliques cultes du dialoguiste Michel Audiard.

Extrait des "Tontons Flingueurs"

Succès d'audience garanti à chacun de ses passages à la télévision, le film avec Bernard Blier, Lino Ventura, Francis Blanche, Jean Lefebvre ou encore Robert Dalban, fêtera mercredi les 50 ans de sa sortie en salles. "Je n'ai jamais compris le miracle des 'Tontons flingueurs' à travers les âges", déclarait le cinéaste, qui s'agaçait de ce succès, en raison d'autres ambitions.

Gros plans et montage serré

Adepte des gros plans, Georges Lautner savait aussi donner du rythme à ses films grâce à un montage serré. "Michel Audiard disait de lui qu'il était le roi des monteurs", se souvient Rémy Julienne, qui a effectué les cascades sur un grand nombre de ses films. "Il avait la science du cinéma populaire".

Après les "Tontons", le duo Lautner/Audiard enchaîne ensuite les succès d'audience, entre comédies, gangsters franchouillards et polars, où apparaissent tour à tour Lino Ventura, Jean Lefebvre, Francis Blanche ou encore Mireille Darc : "Les Barbouzes" (1964), "Ne nous fâchons pas" (1966), "La valise" (1973)...

À la fin des années 1970, Georges Lautner réalise deux films plus sombres avec Alain Delon ["Les seins de glace" et "Mort d'un pourri"] avant de faire tourner celui qui deviendra son grand ami, Jean-Paul Belmondo. "Flic ou voyou" (1978), "Le guignolo" (1980), "Le professionnel" (1981), immense succès commercial au thème musical signé Ennio Morricone, ou encore "Joyeuses Pâques".

Dans les années 1980, le succès se fait plus rare, même s'il rencontre encore le public en 1986 grâce à "La Maison assassinée" avec Patrick Bruel. En 1992, c'est "Bebel" qui incarnera le héros du dernier film de Georges Lautner, "L'Inconnu dans la maison".

Avec AFP

Première publication : 23/11/2013

COMMENTAIRE(S)