Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le bras de fer entre Madrid et la Catalogne fait réagir la toile

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : le risque de la radicalisation

En savoir plus

POLITIQUE

Florian Philippot quitte le Front National: Marine Le pen fragilisée ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Malala : "J’ai demandé à Macron d’investir 300 millions $ dans l’éducation des filles"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maria Callas par Maria Callas

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la haine des extrémistes bouddhistes envers les Rohingyas

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vertige catalan"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Malgré les protestations, le Ceta entre en vigueur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Emmanuel Macron face à la rue, acte 2"

En savoir plus

Afrique

Élections en Mauritanie : le taux de participation a dépassé les 50 %

© AFP | Mohamed Ould Abdel Aziz, le président mauritanien

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/11/2013

D'après les premières estimations, plus de 50 % des électeurs mauritaniens se sont déplacés, samedi, pour les élections législatives et municipales. Les premiers résultats tombent au compte-goutte, et aucune tendance ne se dégage pour le moment.

Alors que la plupart des partis de l’opposition "radicale" avaient appelé au boycott des élections, samedi 23 novembre, en Mauritanie, la télévision d’État a annoncé dans la soirée que le taux de participation était de 60 %, un chiffre qui n’est pas encore confirmé.

Les premiers résultats tombent au compte-goutte, dimanche 24 novembre au siège de la commission électorale, mais aucune tendance significative ne se dégage pour l’instant. Les chiffres des quelques bureaux publiés confirment une large avance de l'Union pour la République [UPR, au pouvoir] et un score élevé de trois partis d'opposition ayant participé aux scrutins, Tewassoul [islamiste], l'Alliance populaire progressiste [APP] et El-Wiam.

Les résultats définitifs "ne seront peut-être disponibles qu'en milieu de semaine", selon un responsable de la Commission électorale nationale indépendante [Céni], cité par l’AFP.

Irrégularités constatées par l'opposition

La lenteur du traitement des résultats s'explique "par le retard pris par les opérations de dépouillement dans certaines régions, où les gens ont continué à voter tard" après l'heure légale de fermeture des bureaux à 19h GMT, a expliqué la Céni.

Tewassoul, APP et El-Wiam ont annoncé leur décision de former, avec d'autres partis, une commission pour préparer leur désistement réciproque en cas de second tour le 7 décembre. Cette commission soulignera les "manquements" et "irrégularités" constatés pendant le vote. Parmi ces irrégularités "importantes" figure "l'impossibilité pour quelque 600 personnes de retrouver leur nom sur la liste électorale dans le quartier Elmina de Nouakchott malgré leurs reçus d'inscription", selon ces partis, qui ont accusé la Céni de "faiblesse notoire".

Avec dépêche AFP

Première publication : 24/11/2013

  • MALI

    Isolés en Mauritanie, 74 000 réfugiés maliens sont en situation critique

    En savoir plus

  • MAURITANIE

    Le président mauritanien de retour à Nouakchott après 40 jours de soins en France

    En savoir plus

  • JO - ATHLÉTISME

    Aïcha Fall : "En Mauritanie, on se fait humilier parce que l’on s’entraîne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)